Elections parlementaires à l'issue incertaine en Italie

Quelque 46 millions d'Italiens sont appelés à voter dimanche pour renouveler leur Parlement ...
Elections parlementaires à l'issue incertaine en Italie

Elections parlementaires à l'issue incertaine en Italie

Photo: KEYSTONE/EPA ANSA/ALESSANDRO DI MEO

Quelque 46 millions d'Italiens sont appelés à voter dimanche pour renouveler leur Parlement. Ce scrutin à l'issue incertaine ne devrait permettre à aucun parti d'obtenir à lui seul une majorité nette pour gouverner.

Et nombre d'entre eux se montraient encore indécis ou amers à la veille de ce scrutin, au terme d'une campagne dominée par les questions liées à l'immigration, l'insécurité ou la faiblesse de la reprise économique en Italie.

Si la droite est donnée en tête de ce scrutin, elle est cependant loin d'être certaine de pouvoir gouverner. Selon les experts, le seuil pour obtenir la majorité des sièges est de 40 à 45% avec le nouveau système électoral, qui combine scrutin proportionnel et majoritaire.

Or, les derniers sondages disponibles, datant d'il y a deux semaines, plaçaient la coalition droite/extrême droite en tête avec 37% des intentions de vote (dont 17% pour Forza Italia, le parti de M. Berlusconi, et 13% pour la Ligue de Matteo Salvini). Un renversement de ce rapport de forces, auquel le chef de la Ligue veut croire dur comme fer, donne des sueurs froides en Europe.

'A partir de lundi, c'est la Ligue qui gouvernera le pays', a ainsi assuré vendredi soir à Milan Matteo Salvini, tout en reprenant les attaques contre les migrants et contre Bruxelles qui ont alimenté sa campagne ces dernières semaines.

Alliance post-électorale

L'alliance entre Silvio Berlusconi, 81 ans, et Matteo Salvini, 44 ans, qui a fait de la Ligue autrefois régionaliste un parti d'extrême droite sur le modèle du Front national, est une première dans l'Union européenne, a dénoncé vendredi soir le chef du Parti démocrate (PD, centre gauche) Matteo Renzi.

Et, 'je le dis aux électeurs de la gauche radicale et aussi aux modérés: seul le vote en faveur du PD garantit de ne pas laisser ce pays aux mains de Matteo Salvini', a-t-il averti, brandissant aussi la menace d'une alliance post-électorale entre la Ligue et les populistes du Mouvement Cinq Etoiles (M5S), qui officiellement s'en défendent.

La formation anti-système de Beppe Grillo, le M5S, a le vent en poupe et devrait ressortir comme le parti obtenant à lui seul le plus de sièges. Désormais dirigée par le jeune Luigi Di Maio, 31 ans, le M5S a profité du mécontentement au sujet de la corruption et d'un sentiment de paupérisation.

Ouverture à 07h00

Les bureaux de vote ouvriront à 07h00 et fermeront à 23h00. Les premières estimations de résultats à partir des sondages réalisés à la sortie des urnes seront publiées dans la foulée. Le nouveau système électoral mis en place pour ces élections législatives et sénatoriales étant plutôt complexe, le résultat définitif pourrait ne pas apparaître clairement avant lundi soir.

Ce système adopté fin 2017 prévoit que 37% des sièges sont alloués au scrutin majoritaire uninominal à un tour, 61% à la proportionnelle et 2% aux Italiens de l'étranger. Les coalitions devront obtenir 10% des voix au niveau national pour entrer au Parlement, le seuil étant fixé à 3% pour les partis qui font cavalier seul.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus