Deuxième jour au Pérou: le pape près des victimes d'El Niño

Cris d'enthousiasme et courses folles derrière sa 'papamobile': le choix de 'papa Francisco' ...
Deuxième jour au Pérou: le pape près des victimes d'El Niño

Deuxième jour au Pérou: le pape près des victimes d'El Niño

Photo: KEYSTONE/AP/MARTIN MEJIA

Cris d'enthousiasme et courses folles derrière sa 'papamobile': le choix de 'papa Francisco' de venir dans le nord du Pérou a été plébiscité samedi par des foules denses. De quoi oublier l'accueil froid reçu au Chili en début de semaine.

Samedi, l'infatigable pape argentin s'est envolé pour Trujillo, à 560 kilomètres au nord de Lima, où il a célébré sa première messe en plein air au Pérou devant 200'000 fidèles.

Du bord de la plage de Huanchaco, paradis des surfeurs sur l'océan Pacifique, jusqu'à l'immense autel à 200 mètres, les fidèles se sont serrés les uns contre les autres sans perdre une miette de l'événement. 'Viva Francisco! Viva el papa! Viva el Cristo!', ont-il scandé au son d'une musique dansante bombardée sur les hauts-parleurs.

D'emblée, le pape a fait un tabac en énumérant tous les saints locaux vénérés dans cette partie nord du Pérou, où la piété populaire est particulièrement intense.

Tempêtes aux 'effets dévastateurs'

François, très sensible aux questions du climat, entendait montrer sa proximité avec une population qui a souffert de terribles intempéries.

'Vous avez été frappés par le terrible coup du phénomène 'El Niño de la côte, dont les conséquences douloureuses durent encore dans de nombreuses familles, en particulier dans les familles qui n'ont toujours pas pu reconstruire leurs maisons. C'est pour cette raison que j'ai voulu être ici et prier avec vous', a-t-il précisé dans son homélie, en rendant hommage à la solidarité de la population.

Il a aussi évoqué d'autres 'tempêtes' aux 'effets dévastateurs'. 'Ces tempêtes s'appellent la violence organisée telle que l'assassinat et l'insécurité qu'elle provoque, le manque de perspectives éducatives et professionnelles, en particulier dans les rangs des plus jeunes, ce qui les empêche de construire un avenir avec dignité', a-t-il poursuivi.

Après la célébration de la messe, le pape a parcouru en papamobile les rues du quartier 'Buenos Aires', au sud de Trujillo, durement touché par des inondations en avril 2017.

Durant les quatre premiers mois de 2017, les intempéries, inondations et glissements de terrain ont entraîné la mort de 133 personnes au Pérou.

Dans cette ville, le pape présidera aussi une cérémonie mariale, en hommage à la 'Vierge à la Porte', sur une place en présence de quelque 35'000 fidèles. Puis il prendra la parole devant des prêtres et religieux du nord du pays.

'Virus' de 'la corruption'

Vendredi, le pape avait appelé à Lima à lutter contre 'le virus' de 'la corruption', à l'occasion d'un discours prononcé au palais du gouvernement.

'Que de mal fait à nos peuples latino-américains, et aux démocraties de ce continent béni, ce +virus+ social, un phénomène qui infecte tout, les pauvres et la terre mère étant les plus lésés', avait déploré le pape. Près de lui se trouvait le chef de l'Etat, Pedro Pablo Kuczynski, ex-banquier de Wall Street, qui a échappé à une destitution pour ses liens avec le géant du BTP brésilien Odebrecht.

Au Pérou, ses paroles s'inscrivent dans le contexte d'une crise politique profonde, depuis la grâce accordée à Noël à l'ancien président péruvien Alberto Fujimori, condamné à la prison pour corruption et crimes contre l'humanité.

/ATS
 

Actualités suivantes