Deux écoles sur cinq sans installations pour le lavage des mains

A l'arrivée du Covid-19, environ 43% des écoles dans le monde 'ne disposaient pas d'installations ...
Deux écoles sur cinq sans installations pour le lavage des mains

Deux écoles sur cinq sans installations pour le lavage des mains

Photo: KEYSTONE/EPA/HOTLI SIMANJUNTAK

A l'arrivée du Covid-19, environ 43% des écoles dans le monde 'ne disposaient pas d'installations de base pour le lavage des mains', nécessaire pour minimiser les risques de transmission, ont souligné jeudi deux agences de l'Onu.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance), 818 millions d'enfants n'avaient pas accès en 2019 à de l'eau et du savon, 'ce qui les exposait à un risque supérieur de contracter la Covid-19 et d'autres maladies contagieuses'.

'Dans les 60 pays où les risques de crise sanitaire et humanitaire sont les plus élevés en raison de la Covid-19, trois enfants sur quatre n'avaient pas accès à des services de lavage des mains de base dans leur école au déclenchement de l'épidémie', soulignent OMS et Unicef.

'L'accès aux services d'approvisionnement en eau, d'assainissement et d'hygiène est fondamental pour la prévention et la lutte efficaces contre les infections dans tous les contextes, y compris les écoles', a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, cité dans un communiqué conjoint.

'Une place centrale'

'Il doit occuper une place centrale dans les stratégies des gouvernements en vue de la réouverture et du fonctionnement en toute sécurité des écoles alors que la pandémie mondiale de Covid-19 se poursuit', a-t-il aussi dit.

Les fermetures d'écoles engendrées par la pandémie 'ont constitué un défi sans précédent pour l'éducation et le bien-être des enfants', a de son côté souligné Henrietta Fore, directrice générale de l'Unicef.

'Nous devons faire de l'apprentissage des enfants une priorité. Cela implique de nous assurer que les écoles peuvent rouvrir en toute sécurité, y compris en leur donnant accès à des installations pour l'hygiène des mains, à une eau potable propre et à un assainissement sûr', a-t-elle plaidé.

Parmi ces enfants privés d'hygiène des mains, 355 millions avaient de l'eau mais pas de savon, le reste n'ayant ni l'un ni l'autre, précisent les agences dans un rapport commun.

Plus d'un tiers des 818 millions d'enfants concernés (295 millions) vivent en Afrique subsaharienne, selon le rapport.

Le rapport énumère une série de mesures nécessaires pour la prévention et le contrôle de la maladie Covid-19 dans les écoles, concernant le nettoyage et la désinfection, des toilettes sûres et points de lavage des mains notamment.

/ATS