Deuil et recueillement un an après le séisme d'Amatrice

Un an jour pour jour après le séisme meurtrier qui les a durement frappées, plusieurs communes ...
Deuil et recueillement un an après le séisme d'Amatrice

Deuil et recueillement un an après le séisme d'Amatrice

Photo: Keystone

Un an jour pour jour après le séisme meurtrier qui les a durement frappées, plusieurs communes du centre de l'Italie ont rendu hommage dans le recueillement à leurs victimes jeudi matin, à l'heure même où la terre s'était mise à trembler.

A 03H36 précises, la cloche de la petite localité d'Amatrice, la plus violemment touchée, a retenti à 249 reprises, le nombre de personnes ayant perdu la vie dans le séisme à Amatrice ainsi que dans la commune voisine d'Accumoli.

Un peu plus tôt dans la nuit, les habitants ont rendu hommage à chacune des victimes en lisant leurs noms et en évoquant un épisode de leurs vies au cours d'une cérémonie de deux heures, entrecoupée à plusieurs reprises par des applaudissements.

Cortège silencieux

C'est ensuite depuis le terrain de football, où leurs obsèques avaient été célébrées le 30 août 2016, qu'est partie une marche aux flambeaux, un cortège silencieux à travers les rues de la commune dévastée où les maisons sont toujours en ruines. Le syndic Sergio Pirozzi a également inauguré un monument érigé en leur mémoire et représentant une ancienne monnaie locale 'Fidelis Amatrix'.

D'autres commémorations étaient prévues jeudi dans les communes martyres voisines, où 60 autres victimes avaient été recensées: Accumoli, Arquata del Tronto, Pescara del Tronto...

A Amatrice, qui observera une journée de deuil, l'évêque de Rieti devait célébrer une messe à 11h00 en présence du chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni et de son épouse.

Silence sur les réseaux sociaux

Partout, le mot d'ordre est au recueillement. La Croix-Rouge italienne a même appelé les Italiens à observer 24H00 de silence sur les réseaux sociaux avec le mot-clé #InSilenzio.

Après le séisme du 24 août 2016, qui avait fait près de 300 morts dans le centre de la péninsule, les mêmes régions ont été frappées, les 26 et 30 octobre puis le 18 janvier, par trois nouvelles secousses faisant quelques dizaines de blessés légers et d'importants dégâts matériels.

La terre a de nouveau tremblé lundi en Italie, un séisme de magnitude 4.0 qui a détruit plusieurs bâtiments sur l'île d'Ischia, au large de Naples, faisant deux nouvelles victimes.

/ATS