Des zones résidentielles touchées par des tirs à Kiev

Des tirs ont touché mardi matin au moins deux zones résidentielles à Kiev, selon les secours ...
Des zones résidentielles touchées par des tirs à Kiev

Au moins deux morts lors de bombardements à Kiev

Photo: KEYSTONE/AP/Felipe Dana

Une frappe contre un immeuble résidentiel a causé mardi la mort d'au moins deux personnes à Kiev, ont indiqué les secours. Ils ont signalé des tirs dans plusieurs endroits de la capitale ukrainienne, que l'armée russe cherche à encercler.

Sur Facebook, les services d'urgence ont indiqué qu'une 'frappe' avait visé un bâtiment de 15 étages dans le quartier de Sviatochine, dans l'ouest de Kiev, causant l'incendie de tout l'immeuble.

'Deux corps sans vie ont été retrouvés sur place', ont affirmé les secours, ajoutant avoir pu sauver 27 personnes. Selon cette source, des tirs ont aussi visé un autre immeuble du quartier, causant un faible incendie.

Les services d'urgence ont par ailleurs indiqué qu'une frappe avait atteint mardi matin un immeuble de neuf étages dans le nord-ouest de la capitale ukrainienne, dans le quartier de Podil. Ces tirs ont déclenché un incendie qui a été éteint par les pompiers. Une personne a été prise en charge et hospitalisée, selon les secours.

Cette explosion a soufflé toutes les vitres de l'immeuble et de ceux à proximité, selon un journaliste de l'AFP sur place. En début de matinée, plusieurs personnes jetaient par les fenêtres des débris depuis les appartements ravagés du bâtiment.

Presque entièrement encerclée

Dans un communiqué distinct, les secours ukrainiens ont indiqué qu'un tir avait aussi causé l'incendie d'une maison dans le quartier d'Ossokorky, dans le sud-est de Kiev. Cette frappe n'a pas fait de victimes, selon cette source. Dans ces quatre signalements, les secours n'ont pas donné de précisions sur le type de munitions employé.

Les combats ont redoublé en intensité ces derniers jours autour de Kiev, ville presque entièrement encerclée par les forces russes qui ont envahi l'Ukraine le 24 février. Plus de la moitié des trois millions d'habitants ont quitté la ville depuis le début de l'offensive russe.

Lundi, plusieurs morts et des blessés ont été signalés après des bombardements dans différents quartiers de Kiev. De violents combats opposent depuis plusieurs jours les forces russes et ukrainiennes à la périphérie nord-ouest de Kiev.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus