Le séisme de dimanche a fait 15'000 déplacés

Plus de 15'000 sinistrés ont été relogés dans des hôtels et des installations provisoires après ...
Le séisme de dimanche a fait 15'000 déplacés

Le séisme de dimanche a fait 15'000 déplacés

Photo: Keystone

Plus de 15'000 sinistrés ont été relogés dans des hôtels et des installations provisoires après le séisme de dimanche dans le centre de l'Italie, selon la protection civile. Ils viennent s'ajouter aux milliers d'autres frappés par le tremblement de terre de fin août.

La secousse de magnitude 6,6 n'a provoqué aucun décès, parce que beaucoup d'habitants avaient déjà dû quitter leurs domiciles après celle d'août. Cette dernière avait fait près 300 morts dans le secteur d'Amatrice.

Des images aériennes diffusées par les pompiers montrent de longues failles parcourant les flancs de la Cima del Redentore, sommet situé près de l'épicentre, qui a été localisé aux abords de Norcia. Bourgade pittoresque, celle-ci est classée parmi les 150 plus beaux villages d'Italie.

Pas de chiffres officiels

Aucun chiffre officiel n'a été communiqué sur le nombre des 'sfollati', les sans-abri contraints depuis un peu plus de deux mois de quitter leur maison, détruite ou considérée comme trop à risques pour y rester.

Mais un bilan a été avancé par la protection civile italienne. D'après elle, 4'500 personnes ont été relogées dans des hôtels de la côte adriatique et de la région du lac Trasimène, près de Pérouse. Dix mille autres sont hébergées dans des centres d'urgence de l'Ombrie et des Marches.

Le séisme d'août avait déjà fait plusieurs milliers de déplacés. Les estimations dans la presse italienne vont de 30 à 40'000 personnes désormais sans toit.

Ville déserte

Norcia avait été épargnée jusque-là par le séisme du 24 août et celui de mercredi. Lundi, la petite ville s'est réveillée désertée par ses habitants.

Beaucoup ont préféré dormir dans leur voiture plutôt que de prendre le risque de s'éloigner. Mais les nuits sont froides dans cette région de montagne, et les autorités cherchent à convaincre tout le monde de quitter les lieux, au moins provisoirement.

Conscient de la volonté de nombreuses personnes de rester sur place, le chef du gouvernement Matteo Renzi a annoncé lundi soir l'envoi de conteneurs pour loger la population. Selon un communiqué publié plus tard dans la soirée, le gouvernement a décidé d'allouer dans l'immédiat 40 millions d'euros (environ 43'400'000 francs) supplémentaires pour les premières dépenses liées au dernier séisme.

Basilique effondrée

A Norcia, beaucoup de maisons sont encore debout, mais les autorités doivent les inspecter une par une pour s'assurer de leur viabilité. Un travail long et minutieux déjà entamé après le séisme mercredi et qu'il faut reprendre à zéro.

La basilique Saint-Benoît, qui date du XIIIe siècle, s'est en revanche effondrée. Le campanile de la cathédrale a aussi été endommagé. Et l'église de Sainte-Rita n'est plus que décombres.

Dimanche, Matteo Renzi, président du Conseil, a promis que tout serait reconstruit et que les autorités feraient preuve d'une vigilance accrue pour éviter les détournements de fonds. 'Aucun centime ne sera perdu et nous devons montrer que nous savons effectuer des travaux publics sans pertes, ni vols, pas comme lors de certains épisodes du passé', écrit-il dans une lettre d'information.

/ATS


Actualisé le