Bruxelles va proposer la disparition du passage à l'heure d'hiver

La Commission européenne va proposer la disparition du passage à l'heure d'hiver, a annoncé ...
Bruxelles va proposer la disparition du passage à l'heure d'hiver

Bruxelles va proposer la fin du changement d'heure dans l'UE

Photo: KEYSTONE/EPA DPA/MAJA HITIJ

La Commission européenne a annoncé vendredi qu'elle allait proposer de mettre un terme au changement d'heure saisonnier dans l'UE. Cette décision fait suite à une consultation publique ayant reçu cet été un nombre record de réponses.

'Des millions de personnes ont répondu et sont d'avis qu'à l'avenir, c'est l'heure d'été qui devrait être tout le temps la règle, et nous allons réaliser cela', a expliqué le président de l'exécutif européen, Jean-Claude Juncker, à la chaîne de télévision allemande ZDF.

Environ 4,6 millions de réponses, en provenance des 28 Etats membres, ont été enregistrées au cours de cette consultation publique, qui s'est tenue du 4 juillet au 16 août. Selon des résultats préliminaires, 84% des personnes ayant répondu à ce questionnaire en ligne sont favorables à la fin du changement d'heure.

'Un message clair'

'Lorsque l'on consulte les citoyens sur quelque chose, il convient aussi ensuite de faire ce qu'ils souhaitent', a insisté Jean-Claude Juncker. 'Le message est très clair', a pour sa part estimé à Bruxelles la commissaire européenne chargée des Transports, Violetta Bulc.

'Nous allons maintenant agir en conséquence et préparer une proposition législative pour le Parlement européen et le Conseil (qui représente les Etats membres, ndlr), qui décideront ensuite ensemble', a-t-elle précisé.

Selon la Commission, les opposants au changement d'heure ont mis en avant des 'considérations relatives aux impacts négatifs sur la santé, à l'augmentation du nombre d'accidents de la route ou au manque d'économies d'énergie'.

Controverse

Le changement entre heure d'été et d'hiver, introduit en Europe à l'origine pour réaliser des économies d'énergie, suscite une controverse permanente depuis des années. Plusieurs pays du nord de l'Europe - Lituanie, Finlande, Pologne et Suède - réclament l'abandon de ce système.

La consultation publique de la Commission fait notamment suite à une résolution adoptée en février par les députés européens, réclamant une 'évaluation' détaillée du système de changement d'heure.

'De nombreuses études, si elles n'aboutissent pas à des conclusions définitives, ont indiqué l'existence d'effets négatifs sur la santé des êtres humains' de ces décalages d'une heure, avaient souligné les eurodéputés dans un communiqué.

Crispations aussi en Suisse

Depuis 1996, tous les Européens - y compris la Suisse - avancent leur horloge d'une heure le dernier dimanche de mars et la reculent d'une heure le dernier dimanche d'octobre.

Le changement d'heure est également contesté en Suisse, où il est entré en vigueur en 1981. Le Conseil fédéral a toutefois affirmé en février 2017 qu'il ne voyait aucune raison d'abandonner l'heure d'été pour l'instant. Mais si les pays voisins franchissaient le pas, la Suisse suivrait pour des raisons principalement économiques.

La Confédération a dû s'y reprendre à deux fois synchroniser les montres suisses avec le temps européen. En 1978, le peuple a rejeté l'heure d'été en votation populaire, par 52 % des voix. Constatant que la différence d'heure avec les pays voisins était intenable et que la Suisse devenait un 'îlot temporel' en Europe, le Conseil fédéral et le parlement ont toutefois décidé de passer outre.

En 1982, l'UDC zurichoise a lancé une initiative pour s'y opposer, mais n'est pas parvenue à récolter les 100'000 signature requises. Plusieurs parlementaires fédéraux sont depuis revenus à la charge. En décembre 2016, la conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU) a déposé une motion intitulée 'Pour en finir avec les changements d'heure'. L'objet doit encore être traité.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus