Berlin prête à renforcer sa présence militaire dans les pays baltes

Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré mardi que son pays était prêt à déployer davantage ...
Berlin prête à renforcer sa présence militaire dans les pays baltes

Berlin prête à renforcer sa présence militaire dans les pays baltes

Photo: KEYSTONE/EPA/VALDA KALNINA

Le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré mardi que son pays était prêt à déployer davantage de troupes en Lituanie. Il a ainsi fait écho aux demandes des pays baltes.

Avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'Allemagne qui dirige un groupement tactique multinational de l'Otan en Lituanie a déjà porté de 550 à plus de 1000 le nombre de ses soldats stationnant dans ce pays.

Méfiants à l'égard de la Russie après 50 ans de régime soviétique au siècle dernier, les États baltes craignent d'être les prochains dans le collimateur de Moscou si sa campagne en Ukraine est couronnée de succès. Depuis le début de la guerre, ils demandent l'augmentation du nombre de soldats de l'Otan sur leur territoire et la création de brigades pour remplacer les unités actuelles.

'Nous sommes prêts à renforcer notre engagement et à le faire évoluer vers une brigade de combat robuste qui puisse organiser conjointement la dissuasion et la défense d'une agression en Lituanie', a déclaré M. Scholz à Vilnius lors d'une conférence de presse conjointe avec les dirigeants baltes. Une brigade compte environ 4000 soldats.

'La menace ne disparaîtra pas'

'Ce qui est également très important pour nous, c'est de discuter de la manière dont nous réagissons à l'attaque russe, en faisant tout pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre'. 'Je crois que personne ne se fait d'illusions sur la Russie aujourd'hui. Nous devons comprendre que la menace russe ne disparaîtra pas', a déclaré pour sa part le président lituanien Gitanas Nauseda.

'Il ne peut y avoir ni dialogue, ni coopération, ni apaisement envers cette nation qui continue de caresser ses ambitions impériales', a-t-il ajouté. 'Nous devons faire comprendre à l'agresseur que l'Otan a non seulement la volonté mais aussi la capacité de défendre chaque centimètre de son territoire', a déclaré la Première ministre estonienne Kaja Kallas.

Ces dernières années, les Alliés ont déjà rehaussé la présence avancée de l'Otan sur son flanc oriental. En 2017, quatre groupements tactiques multinationaux de niveau bataillon ont été déployés en Lituanie, en Estonie, en Lettonie et en Pologne. Ils sont dirigés respectivement par l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, et les États-Unis.

À la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, les Alliés ont décidé de mettre en place quatre nouveaux groupements tactiques en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie et en Slovaquie. Un sommet de l'Otan est prévu du 29 au 30 juin à Madrid.

/ATS
 

Actualités suivantes