Arrestations contre des proches de l'imam Gülen en Turquie

Au moins 44 personnes ont été interpellées mardi en Turquie dans le cadre d'une enquête judiciaire ...
Arrestations contre des proches de l'imam Gülen en Turquie

Arrestations contre des proches de l'imam Gülen en Turquie

Photo: Keystone

Au moins 44 personnes ont été interpellées mardi en Turquie dans le cadre d'une enquête judiciaire ouverte à Izmir, dans l'ouest du pays, contre l'imam Fethullah Gülen. Ce dernier reste l'ennemi juré du président Recep Tayyip Erdogan.

Ce coup de filet a été mené dans dix-huit provinces du pays et a permis d'arrêter des policiers et des fonctionnaires, soupçonnés de 'possession de documents militaires et de documents confidentiels', a précisé l'agence de presse turque Dogan. Un précédent bilan faisait état d'une trentaine d'arrestations. Des mandats d'arrêt ont été émis à l'encontre d'un total de 57 personnes, selon l'agence.

Cette opération intervient deux jours après la large victoire remportée aux élections législatives par le parti de M. Erdogan, qui a regagné la majorité absolue des sièges au parlement perdue cinq mois plus tôt.

Le chef de l'Etat a déclaré la guerre à l'imam Gülen fin 2013, à la faveur d'un scandale de corruption retentissant qui a visé plusieurs de ses proches. M. Erdogan reproche à son ancien allié, qui dirige depuis les Etats-Unis un influent réseau d'écoles, d'ONG et d'entreprises, d'avoir bâti un 'Etat parallèle' pour le renverser.

Depuis près de deux ans, l'homme fort du pays a multiplié les poursuites judiciaires et les purges contre les partisans de l'imam Gülen. La semaine dernière, la police turque a pris d'assaut le siège de deux chaînes de télévision appartenant à une holding proche de l'imam Gülen visées par une décision judiciaire de mise sous tutelle. Ce raid spectaculaire a été largement dénoncé, en Turquie comme à l'étranger, comme une atteinte à la liberté de la presse.

Poursuivi pour tentative de coup d'Etat, Fethullah Gülen doit être jugé début janvier 2016 par contumace devant un tribunal turc.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus