Après l'ouragan, les inondations menacent dans l'est des Etats-Unis

La tempête Florence, qui a déjà fait au moins 13 morts sur la côte atlantique américaine, menace ...
Après l'ouragan, les inondations menacent dans l'est des Etats-Unis

La côte Est sous les eaux après le passage de Florence

Photo: KEYSTONE/EPA/CRISTOBAL HERRERA

Florence, ouragan devenu dépression tropicale, a continué de déverser des trombes d'eau dimanche en Caroline du Nord. Les autorités estiment que le 'pire reste à venir', en raison des risques de crues. Au moins 14 personnes ont perdu la vie.

La tempête a touché terre vendredi matin près de Wilmington et devait encore entraîner jusqu'à 25 centimètres de précipitations dans la journée.

Au total, le niveau d'eau devait montrer jusqu'à 38 à 50 cm dans certaines régions, voire davantage, prévient le Centre national des ouragans (NHC). Quatre-vingt-six cm de précipitations étaient tombés à Swansboro, ce qui est inédit en Caroline du Nord.

Le précédent record - 61 cm - avait été atteint en 1999 lors du passage de l'ouragan Floyd, qui avait fait 56 morts, selon le météorologue Bryce Link, de DTN Marine Weather.

Au moins dix personnes ont péri à cause de la tempête en Caroline du Nord, quatre autres en Caroline du Sud.

Habitants sommés de partir

En Caroline du Nord, plus de 900 personnes ont été secourues face à la montée des eaux et 15'000 autres restent réfugiées dans des abris, a déclaré dimanche le gouverneur de l'Etat, Roy Cooper, lors d'une conférence de presse.

A Fayetteville, ville de 210'000 habitants, les autorités ont sommé des milliers de riverains du fleuve Cape Fear et de la Little River de quitter leur domicile en raison du risque d'inondation.

Près de 760'000 habitations et commerces étaient privés d'électricité dimanche dans toute la région, après un pic à près d'un million d'habitants.

Quantités de pluies phénoménales

'Cela demeure une tempête catastrophique et potentiellement meurtrière', a souligné Zack Taylor, météorologue Centre de météorologie national (NWC).

Florence ne génère plus que des vents de 65 km/h mais sa taille, sa lenteur (environ 16 km/h) et le déluge qui l'accompagne continuent à provoquer des inondations dévastatrices.

Les rafales de vent et la pluie ont fait d'importants dégâts. De nombreuses routes restent coupées par des arbres et des poteaux électriques arrachés, ou encore par des crues soudaines.

/ATS
 

Actualités suivantes