Empoisonnement: Theresa May va présider une réunion sur l'affaire Skripal

La Première ministre britannique Theresa May doit présider dans la journée de lundi une réunion ...
Empoisonnement: Theresa May va présider une réunion sur l'affaire Skripal

Empoisonnement: Theresa May va présider une réunion sur l'affaire Skripal

Photo: KEYSTONE/EPA/NEIL HALL

La Première ministre britannique Theresa May doit présider dans la journée de lundi une réunion du Conseil national de sécurité consacrée à l'affaire de l'empoisonnement d'un ex-agent double russe. Le gouvernement britannique veut apporter une réponse 'appropriée'.

Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Ioulia, 33 ans, sont à l'hôpital dans un état critique depuis le 4 mars, jour où ils ont été retrouvés inconscients sur un banc devant un centre commercial de Salisbury, dans le sud de l'Angleterre. La police a établi qu'un agent innervant était à l'origine de leur état, mais elle n'a pas dit plus précisément de quelle substance il s'agissait.

Plusieurs centaines de personnes qui ont fréquenté un restaurant italien et un pub de Salisbury où avaient été Sergueï Skripal et sa fille avant de plonger dans un état inconscient ont été invitées dimanche à nettoyer soigneusement leurs vêtements. Des traces de l'agent innervant ont été retrouvées dans ces deux endroits.

Le gouvernement britannique apportera une réponse 'appropriée' s'il est établi qu'un Etat étranger est impliqué dans l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal, a assuré dimanche le ministre britannique des Finances, Philip Hammond.

Parallèles avec un autre assassinat

Sergueï Skripal a donné les noms de plusieurs dizaines d'agents russes aux services de renseignement britanniques avant d'être arrêté à Moscou en 2004. Il a été condamné à 13 ans de prison en 2006 mais a pu gagner la Grande-Bretagne en 2010 après avoir été échangé contre des espions russes.

Beaucoup, dans les médias et sur la scène politique britanniques, pensent que la Russie a pu jouer un rôle dans l'attaque contre Skripal. L'affaire a été rapproché à celle de l'assassinat de l'ancien agent du KGB Alexandre Litvinenko, détracteur du président russe Vladimir Poutine, mort à Londres en 2006 après avoir bu du thé contenant une substance radioactive, le polonium 210.

Le président de la commission des Affaires étrangères du parlement britannique, le conservateur Tom Tugendhat, a estimé lundi matin que l'agression visant Skripal 'ressemble terriblement à un crime d'Etat'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus