Le gouvernement iranien agira contre ceux qui « créent du désordre »

Le ministre iranien de l'Intérieur a mis en garde dimanche ceux qui 'utilisent la violence ...
Le gouvernement iranien agira contre ceux qui « créent du désordre »

Le gouvernement iranien agira contre ceux qui

Photo: KEYSTONE/AP

Le ministre iranien de l'Intérieur a mis en garde dimanche ceux qui 'utilisent la violence et créent du désordre'. Il s'exprimait après une nouvelle nuit de violences à travers le pays. Donald Trump a lui réitéré ses avertissements envers Téhéran.

'Ceux qui détruisent les biens publics, créent du désordre et agissent dans l'illégalité doivent répondre de leurs actes et payer le prix. Nous agirons contre les violences et ceux qui provoquent la peur et la terreur', a déclaré le ministre de l'intérieur, Abdolreza Rahmani Fazli, à la télévision d'Etat.

Selon l'agence Ilna, proche des réformateurs, '80 personnes ont été arrêtées à Arak (centre), alors que trois ou quatre personnes ont été blessées' dans les violences qui ont touché la ville samedi soir.

'Des individus ont tenté d'attaquer des bâtiments publics, mais n'ont pas réussi (...). La situation de la ville est sous contrôle', a déclaré un responsable local cité par Ilna, qui n'a pas donné son identité.

Vidéos en ligne

Selon des vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux, des manifestations ont eu lieu dans de nombreuses villes du pays. Il est difficile de vérifier l'authenticité de ces vidéos.

L'internet sur les réseaux de téléphonie mobile qui a été coupé samedi soir a été rétabli dans la nuit.

Les mouvements de protestations ont éclaté face aux maux économiques de l'Iran, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles.

Le nombre des manifestants est resté limité à plusieurs centaines, mais c'est la première fois depuis 2009 qu'autant de villes iraniennes ont été touchées par de telles manifestations.

Trump avertit Téhéran

Donald Trump a lui réitéré samedi ses avertissements en direction du pouvoir iranien. Il a affirmé que 'les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais'.

'Le monde entier comprend que le bon peuple d'Iran veut un changement, et qu'à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis, le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus', a assuré le président étasunien dans un premier tweet, reprenant des extraits de son discours du 19 septembre à l'assemblée générale de l'ONU.

Le milliardaire populiste avait déjà envoyé une mise en garde vendredi en direction de Téhéran, également sur Twitter: 'Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de son peuple, notamment leur droit de s'exprimer. Le monde regarde!'

''Amérique' avec le peuple iranien'

Le vice-président américain Mike Pence a joint sa voix à ces mises en garde samedi soir. 'Le temps est venu pour le régime de Téhéran de mettre fin aux activités terroristes, à la corruption et à son mépris pour les droits humains', a-t-il dit.

Et la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a averti: 'Les jours où l'Amérique détournait les yeux de l'oppression exercée par le régime iranien sont terminés. L'Amérique est avec le peuple iranien'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus