Gigantesque incendie à Londres: au moins six morts

Le gigantesque incendie qui a détruit dans la nuit de mardi à mercredi une tour d'habitation ...
Gigantesque incendie à Londres: au moins six morts

Gigantesque incendie à Londres: au moins six morts

Photo: Keystone

Le gigantesque incendie qui a détruit dans la nuit de mardi à mercredi une tour d'habitation de 24 étages et 130 appartements dans l'ouest de Londres a fait au moins six morts, selon un premier bilan de la police donné à la mi-journée. Ce bilan risque de s'alourdir.

'Je peux confirmer qu'il y a six morts à cette heure mais le bilan risque de s'alourdir lors de l'opération de recherche qui s'annonce complexe et sur plusieurs jours', a déclaré dans un communiqué Stuart Cundy, commandant à la Metropolitan Police. De nombreuses personnes étaient toujours portées disparues.

On dénombre aussi une cinquantaine de blessés. Le sinistre s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans la tour. Quelque 250 pompiers ont été mobilisés, soutenus par une quarantaine de camions d'intervention. La cause du terrible sinistre n'a pas encore été établie.

'En 29 ans de carrière, je n'ai jamais vu une chose de cette ampleur', a déclaré Dany Cotton, la cheffe des pompiers londoniens. 'De nombreuses personnes sont portées disparues', a affirmé le maire de la capitale britannique Sadiq Khan.

Selon Mme Cotton, un grand nombre de résidents ont pu être évacués dès le début du sinistre. Pour l'instant, les secours n'ont pas pu accéder aux quatre derniers étages de l'édifice dont la stabilité semble être assurée, selon les estimations d'ingénieurs du bâtiment dépêchés sur place.

Surpris en plein sommeil

Plus de cinquante personnes ont été évacuées vers des hôpitaux, a indiqué le service d'ambulance de la ville. Un témoin a déclaré à Reuters craindre que certains résidents n'aient pas eu le temps de s'enfuir, car l'incendie s'est déclaré pendant leur sommeil. Le feu s'est déclenché un peu avant une heure du matin (02h00 suisses).

Des témoins et rescapés ont raconté avoir vu des habitants sauter dans le vide pour échapper aux flammes qui ravageaient l'immeuble. Un homme a également été aperçu agitant un linge blanc par la fenêtre. Le feu s'est propagé extrêmement vite.

'J'ai entendu crier de partout et vu des gens sauter de leur fenêtre. La tour était complètement en feu. C'était l'horreur', a raconté à l'AFP Khadejah Miller qui habite un immeuble voisin et qui a été évacuée par précaution.

Complètement calcinée

La tour datant de 1974 était presque complètement calcinée mercredi matin après avoir brûlé une bonne partie de la nuit. Alors qu'on craignait un effondrement, Mme Cotton a déclaré que l'immeuble était stabilisé, mais qu'une équipe d'ingénieurs était en train d'inspecter la structure.

Des documents en ligne datant d'un an environ montrent qu'un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises de l'état de l'immeuble et des risques d'incendie potentiels. 'Tous nos avertissements sont tombés dans l'oreille d'un sourd, alors une catastrophe comme celle-ci était inévitable', a commenté le blog d'un Groupe d'action de Grenfell après le drame.

Le maire de Londres a déclaré que ce drame posait des questions sur la sécurité des immeubles d'habitation. 'Ces questions sont très importantes et elles doivent obtenir des réponses', a déclaré Sadiq Khan sur la radio de la BBC.

'Nous avons de très nombreuses tours d'habitation dans Londres et nous ne pouvons avoir une situation dans laquelle la sécurité des habitants est menacée parce que de mauvais conseils ont été fournis ou, comme cela a été suggéré, parce ces tours d'habitation ne sont pas correctement gérées et entretenues', a-t-il ajouté.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus