Roger Federer de justesse

Le joueur de tennis bâlois s’est imposé au bout du suspense vendredi après-midi en 16e de finale ...
Roger Federer de justesse

Le joueur de tennis bâlois s’est imposé au bout du suspense vendredi après-midi en 16e de finale de l’Open d’Australie. Il a sorti l’Australien John Millman en cinq manches et 4h03 de jeu

Roger Federer a souffert pour passer le cap des 16e de finale à Melbourne (photo : archives, Georges Henz). Roger Federer a souffert pour passer le cap des 16e de finale à Melbourne (photo : archives, Georges Henz).

Roger Federer a souffert pour atteindre les 8e de finale de l'Open d'Australie. Le joueur de tennis bâlois s'est qualifié au bout de la nuit (presque 1h du matin en Australie) à l'issue d'un dur combat face à l'Australien John Millman. Il s'est imposé en cinq manches (4-6 7-6 (7/2) 6-4 4-6 7-6 (10/8)) et fête ainsi sa 100e victoire dans le Grand Chelem australien.


Un Super tie-break de tous les dangers

Une année et demie après leur unique rencontre à l'US Open de New York qui s'était déroulée dans des conditions extrêmes en raison de la chaleur et de l'humidité, Roger Federer a longtemps cru connaître à Melbourne une deuxième défaite en autant de matches face à l'Australien. Roger Federer fut, en effet, dans les cordes dans un cinquième set à couper le souffle. Il a perdu son service au troisième jeu avant, heureusement, de recoller tout de suite au score. Ensuite à 3-3, il devait écarter deux balles de break à 15-40.

Mais le plus effrayant devait survenir au Super tie-break, le premier de l'histoire à se dérouler sur la Rod Laver Arena. Mené 8-4, Roger Federer gagnait les six derniers points de cette partie pour remporter un centième simple dans le cadre de l'Open d'Australie. Lâché par son coup droit (il a commis 48 fautes directes avec son arme fatale), Roger Federer fut le plus souvent dominé dans l'échange par un adversaire qui était très certainement le plus fort physiquement.


Le même adversaire qu'en 2018

Dimanche, Roger Federer retrouvera comme il y a deux ans au même stade de la compétition le Hongrois Marton Fucsovics (ATP 67). Champion du Geneva Open 2018, il n'a lâché qu'un set depuis le début du tournoi. /ATS-mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus