A l'assaut du Chasseron

Ascension en peaux de phoque et aussi descente mythique Chasseron - Buttes : c'est le dimanche ...
A l'assaut du Chasseron

Ascension en peaux de phoque et aussi descente mythique Chasseron - Buttes : c'est le dimanche 17 février au Val-de-Travers. Des événements à portée de tous

Les randonneurs à ski à l'assaut du Chasseron. Les randonneurs à ski à l'assaut du Chasseron.

Les organisateurs des compétitions régionales de ski-alpinisme scrutent le ciel : ils attendent avec impatience les chutes de neige. La 3e Grimpette de la bosse, qui doit se tenir vendredi 11 janvier entre les Hauts-Geneveys et Tête-de-Ran, est en sursis. Si le manteau neigeux n’est pas suffisant, cette manifestation se transformera en un trail à pied. Une décision est déjà prise à ce propos ce lundi soir.

Quatre autres événements de ski-alpinisme sont encore programmés à notre connaissance au cours de cet hiver dans l’Arc jurassien : La Verticale du Crêt-du-Puy a lieu samedi 19 janvier. La Chasseralienne se tient le vendredi 25 janvier. La Nocturne du Chasseron est programmée mercredi 13 février au départ des Rasses.

Le Trophée du Chasseron et le Trophée des Preisettes clôtureront cette série consacrée à la randonnée à skis, dimanche 17 février, au Val-de-Travers.  Ces deux courses prendront leur envol au cœur du village de Buttes, sur le coup de 8 heures du matin au son des cloches et… d’un coup de canon : on se la joue un peu Patrouille des glaciers…. Et pour motiver les plus jeunes à grimper en peaux de phoque, un jeu de piste leur sera également proposé tout au long de leur ascension en direction du Chasseron. Ils devront chercher des indices qui leur permettront de découvrir qui a kidnappé le bouquetin Flocon.

Les férus de la glisse, eux, pourront en découdre le même jour – dimanche 17 février donc - sur la descente Chasseron-Buttes. Cette descente, mythique de l’Arc jurassien, avait été remise au goût du jour en février 2009. Il s’agira de sa 28e édition.

Jacques-Eddy Juvet détient toujours le record du parcours signé en 1984, en 6’17’’.

Ceci dit, ce qui rend la descente Chasseron – Buttes épique, c’est sa longueur et également  la montée à pied au sommet pour rejoindre le départ. /mne 

 

 

Daniel Juvet 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus