Alain Geiger: « C'est dans notre mentalité d'oser »

En tenant une fois de plus en échec un des ténors de Super League, Servette a confirmé qu'il ...
Alain Geiger: « C'est dans notre mentalité d'oser »

Alain Geiger:

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

En tenant une fois de plus en échec un des ténors de Super League, Servette a confirmé qu'il aura été un redoutable adversaire tout au long de la saison. Le 2-2 contre Bâle de dimanche l'atteste.

'Servette est une bonne équipe, très disciplinée. Et on a pu voir, notamment en deuxième période, qu'à chaque fois que nous perdions la balle, ils allaient très vite vers l'avant.' Marcel Koller ne peut pas vraiment se permettre de négliger Servette. En quatre confrontations cette saison, Bâle n'a battu qu'une seule fois les Grenat (en août dernier, il y a presque un an). Pour le reste, une défaite en novembre et deux matchs nuls 2-2 en 2020.

Dimanche encore, les Genevois ont posé des problèmes aux Rhénans, comme à chaque fois qu'ils affrontent une équipe du haut de tableau. Alors, bien sûr, Servette a parfois manqué de régularité face aux équipes présumées plus faibles et Bâle sera un troisième légitime. Mais le bilan face aux gros justifie cette quatrième place à laquelle Alain Geiger et les siens aspirent. 'C'est la mentalité du club, du staff, des joueurs d'oser, affirme l'entraîneur servettien. Les joueurs ont envie de prendre des risques, alors on doit continuer à être haut, à presser. Nous sommes dans la bonne direction et il faut continuer à développer ces valeurs-là, en poursuivant avec les mêmes objectifs.'

'Important de jouer des matchs de haut niveau'

Sans doute que les Grenat ont encore une marge de progression, celle qui les sépare d'un podium. Notamment le fait de parvenir à conserver un avantage au score, puisque Campo (sur penalty) et Alderete ont très vite répondu aux buts de Kyei et de Schalk. 'Malgré tout, c'est un bon point, considère Geiger. Nous avons essayé de ne pas laisser Bâle dans son confort. Mais on aurait pu mieux faire, notamment en prenant ce second but aussi facilement sur un coup franc.'

Mais il y a de quoi relativiser: Servette n'a plus la même allure de néo-promu lorsque le championnat avait commencé il y a pile un an. 'Pour nous, il est important de jouer des matchs de haut niveau, atteste Geiger. On ne peut qu'apprendre, je pense qu'on est beaucoup mieux qu'au début de la saison.'

Les quatre derniers matchs devront donner du crédit à cette progression: il y a une place en Coupe d'Europe à aller chercher.

/ATS
 

Actualités suivantes