Bilan de saison contrasté pour Coffrane et La Chaux-de-Fonds

Le FC La Chaux-de-Fonds et le FC Coffrane ont vécu deux saisons en une, en 1re Ligue de football ...
Bilan de saison contrasté pour Coffrane et La Chaux-de-Fonds

Le FC La Chaux-de-Fonds et le FC Coffrane ont vécu deux saisons en une, en 1re Ligue de football. La première partie du championnat était réussie, la seconde beaucoup plus difficile.

Philippe Perret et Pascal Oppliger, les coachs du FC Coffrane et du FC La Chaux-de-Fonds, ont vécu une fin de saison difficile. Philippe Perret et Pascal Oppliger, les coachs du FC Coffrane et du FC La Chaux-de-Fonds, ont vécu une fin de saison difficile.

Une première partie de saison bonne, pour ne pas dire très bonne et une seconde médiocre : à l’heure du bilan 2023 - 2024, le FC Chaux-de-Fonds et le FC Coffrane ont vécu le même scénario, en 1re Ligue de football. 6e au moment de la pause hivernale, le FCC a reculé au 12e rang final (sur 16). Le club vaudruzien, lui, a passé de la 7e à la 11e place. Le contraste est saisissant et le recul est indiscutable pour les deux formations neuchâteloises du groupe 1.

Le FC Coffrane a ainsi bouclé son exercice sur quatre défaites de rang et neuf matches sans victoire. L’entraîneur Philippe Perret regrette que son équipe n’ait pas pu maintenir le rythme du premier tour : « Mes joueurs ont trop souvent dû aller renforcer l’effectif de la seconde garniture du club en 2e ligue neuchâteloise. Certains d’entre eux ont même disputé deux rencontres en 24 heures. Si l’on désire être reconnu comme équipe de 1re Ligue, c’est quelque chose que l’on doit changer ».

Le président du FC Coffrane, Antonio Montemagno est conscient de la situation bancale qui existe actuellement entre la première et la deuxième garniture du club. Il dit vouloir y remédier pour la saison prochaine sans disposer, dans l’immédiat, de la solution idoine. Le retrait de la formation de 2e ligue est aussi une solution envisagée.

Philippe Perret : « Ce n’est pas possible si on veut être compétitif. »

Du côté de La Charrière, la dégringolade du FC La Chaux-de-Fonds est encore plus conséquente (de la 6e à la 12e place donc). L’entraîneur Pascal Oppliger l’explique en priorité par la cure d’amaigrissement qui est intervenue lors du mercato hivernal. Il a perdu plusieurs joueurs clés, notamment son capitaine Fabio Lo Vacco ainsi que ses deux meilleurs buteurs Albert Makoubé et Julien Chappit. Son effectif a été rajeuni et complété par des jeunes issus du club. C’est un point positif mais qui n’assure pas l’avenir : « La vision ou la stratégie pour le futur ne me semble pas complétement en place. J’ai des doutes. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai choisi de ne pas prolonger mon contrat », insiste Pascal Oppliger.

Pascal Oppliger : « L’offre du club est venue assez tardivement. »

Après deux saisons à la tête du FCC, Pascal Oppliger ne poursuivra donc pas l’aventure au stade de La Charrière. Son successeur a été révélé ce mardi. Selon Arcinfo, il s'agit de Meho Becirovic, ancien entraîneur de Coffrane, Bosna Neuchâtel et de Colombier notamment. Quant à Pascal Oppliger lui-même, il envisage de poursuivre sa carrière : il est en train de finaliser sa licence UEFA Pro, le diplôme d’entraineur majeur. /mne


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus