Changement de président à la tête du Galamax

La 3e édition du repas de soutien destiné à la relève de Neuchâtel Xamax se tient vendredi ...
Changement de président à la tête du Galamax

La 3e édition du repas de soutien destiné à la relève de Neuchâtel Xamax se tient vendredi aux Patinoires du Littoral à Neuchâtel. Mille-cent personnes seront présentes selon les organisateurs. Le président du comité d’organisation, Grégory Aellen a d’ailleurs profité de l’occasion pour annoncer sa démission. Il sera remplacé par Julien Fiorillo.

Gregory Aellen (à gauche) va passer le flambeau à Julien Fiorillo (à droite) à la tête du Galamax. Gregory Aellen (à gauche) va passer le flambeau à Julien Fiorillo (à droite) à la tête du Galamax.

Les patinoires du Littoral sont devenues le centre névralgique de Neuchâtel aujourd’hui. La 3e édition du Galamax se tient en ce moment même. Mille-cent personnes participent à ce repas de gala destiné à la relève de Neuchâtel Xamax. Après avoir tenté la formule all inclusive sans succès l’an dernier, les organisateurs sont revenus à du classique cette année. Ils espèrent dégager un bénéfice allant de 150'000 à 200'000 francs. Le président du comité d’organisation du Galamax Gregory Aellen a profité de la manifestation pour annoncer sa démission après six Lunchmax et trois Galamax mis sur pied. « C’est un choix judicieux pour l’association. Le but du Galamax est de perdurer et j’ai envie de passer le témoin à quelqu’un qui a de la motivation, des envies et de l’ambition à apporter », explique le président démissionnaire Gregory Aellen.

Grégory Aellen : « C’est juste qu’un président se retire quand tout va bien. »

L’échange comme valeur

Le successeur de Gregory Aellen se nomme Julien Fiorillo. Ce Neuchâtelois actif dans la vie associative du canton, n’a pas hésité à reprendre le flambeau de cet événement qu’il juge « inspirant. » Conscient d’avoir hérité d’un Galamax qui se porte bien, Julien Fiorillo ne veut pas tout révolutionner mais aimerait amener sa touche au sein de la manifestation. « J’aimerais valoriser l’échange avec nos partenaires, nos sponsors et surtout avec ce que j’appelle nos supporters, c’est-à-dire les gens qui participent au Galamax. C’est sur cette valeur que je vais baser ma vision », confie Julien Fiorillo.

Julien Fiorillo : « C’est un des seuls événements à Neuchâtel où on voit autant de monde. »

Grégory Aellen et Julien Fiorillo assureront ensemble l’organisation de la 4e édition du Galamax l’an prochain. /dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus