Les espoirs suisses en terre neuchâteloise

L’équipe de Suisse de football M21 a posé ses valises à Neuchâtel cette semaine. Elle disputera ...
Les espoirs suisses en terre neuchâteloise

L’équipe de Suisse de football M21 a posé ses valises à Neuchâtel cette semaine. Elle disputera deux rencontres de qualification pour l’Euro espoirs de 2025 à la Maladière : vendredi face à l’Arménie et mardi face à la Roumanie. Deux Xamaxiens figurent dans son effectif 

Zachary Athekame (à gauche) et Franck Surdez (à droite) ont honoré tous les deux trois sélections avec la réserve de l’équipe de
Suisse. (Photo archives) Zachary Athekame (à gauche) et Franck Surdez (à droite) ont honoré tous les deux trois sélections avec la réserve de l’équipe de Suisse. (Photo archives)

L'équipe de Suisse des moins de 21 ans est à Neuchâtel pour y disputer deux rencontres de qualifications à l’Euro 2025. Elle commencera par croiser le fer avec l’Arménie vendredi à 18h30 à la Maladière, avant d’enchaîner face à la Roumanie mardi à la même heure. Dans l'effectif de cette sélection espoirs figurent deux jeunes joueurs de Neuchâtel Xamax : Frank Surdez et Zachary Athekame.


Surdez titulaire, Athekame sur le banc

Lors des trois premiers matches de cette campagne de qualification, Frank Surdez a débuté à chaque fois dans le onze de base. Zachary Athekame est, lui, entré trois fois en cours de partie. Le latéral droit de 18 ans fait figure de benjamin de l’équipe. Malgré cela, il souhaite grappiller du temps de jeu et pour ce faire, le jeune homme compte travailler davantage. « On doit faire sa place. Il y a de la concurrence partout alors c'est à moi de travailler pour la gagner », ajoute le joueur « rouge et noir ». 

Zachary Athekame : « L'équipe m'a bien intégré. »

Vendredi soir, Zachary Athekame espère bien pouvoir fouler le synthétique de la Maladière durant de longues minutes. Il en est de même pour Frank Surdez. L’attaquant « rouge et noir » est heureux d’être sur sa pelouse fétiche avec la sélection espoirs. « C'est un gros avantage et un grand plaisir pour moi. », se réjouit le jeune homme de 21 ans. 

Frank Surdez : « Jouer devant son public et devant ses proches, c'est toujours un plaisir. » 

La Maladière : le stade idéal

Si l’Association suisse de football a choisi Neuchâtel comme lieu pour ces deux rencontres, ce n’est pas par hasard. Le stade de la Maladière correspond exactement au type d’infrastructures que recherche l’ASF, de par sa capacité d’environ 10'000 places et sa certification UEFA. Le manager des équipes nationales masculines, Amadeo Duarte, explique que le choix du stade se fait avant tout par rapport à cela. 

Amadeo Duarte : « Le stade de la Maladière est exactement le type de stade qui nous convient. »

Se relancer après un coup d’arrêt

Lors de leur dernier match, les Rougets ont déçu puisqu’ils ont concédé le match nul (0-0) face à la lanterne rouge de son groupe, l’Arménie. À Neuchâtel, la réserve de la Nati aura pour but de se racheter et de reprendre la tête de sa poule face à ce même adversaire. Mardi, elle affrontera ensuite la Roumanie. Actuellement, c'est l'Albanie qui occupe la tête du groupe avec deux points d'avance et un match en plus sur les Rougets. Précisons encore que seuls les neuf vainqueurs de groupe et les trois meilleurs deuxièmes sont directement qualifiés pour la phase finale du tournoi qui se déroulera en Slovaquie. Les quatre derniers tickets sont attribués au pays hôte ainsi qu'au terme des barrages qui réuniront les six autres deuxièmes de groupe. /yca


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus