Le FCC retrouve le championnat avec certaines inconnues

Le FC La Chaux-de-Fonds affronte Stade nyonnais samedi à domicile pour le premier match de ...
Le FCC retrouve le championnat avec certaines inconnues

Le FC La Chaux-de-Fonds affronte le Stade nyonnais samedi pour le premier match de la saison de Promotion League de football. L’entraîneur Joël Corminboeuf ne sait pas encore précisément les joueurs qu’il aura sous ses ordres au coup de sifflet initial

Le stade de La Charrière à La Chaux-de-Fonds (photo: archives) Le stade de La Charrière à La Chaux-de-Fonds (photo: archives)

L’heure de la reprise a sonné pour le FC La Chaux-de-Fonds. Le club de football qui évolue en Promotion league, la troisième division nationale, retrouve le championnat ce samedi en accueillant le Stade nyonnais à 16h au stade de La Charrière. Un coup d’envoi qui intervient après une pause estivale plutôt animée en coulisses : mise en place de la nouvelle direction, nouvel entraîneur ou encore soucis administratifs ont rythmé la vie du club.


L’adversaire du jour est un peu l’unique certitude pour l’entraîneur Joël Corminboeuf. Au micro de RTN, ce dernier a confirmé qu’une quinzaine de joueurs devraient pouvoir tenir leur place. D’autres renforts étrangers sont en revanche toujours en attente de validations administratives.

Pour la saison à venir, Joël Corminboeuf ne veut pas trop se mouiller concernant les objectifs. Lorsqu’on évoque le maintien, l’ancien gardien de but préfère plutôt parler d’objectifs internes qu’il fixera à sa jeune équipe. Selon le Neuchâtelois, il manque un peu de temps à son contingent pour être véritablement prêt pour le coup d'envoi de la saison. L’entraîneur rappelle également que le FCC possède l’un des plus petits budgets de la ligue. "Ça reste un terrain de foot. Il faut venir avec le plaisir. On ne lâchera rien, on fera le maximum avec les moyens qu’on a. Mais l’argent ne veut pas tout dire" conclut-il. /lre


 

Notre entretien avec Joël Corminboeuf:


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus