Le FC Bâle veut croire à l’exploit face à l’armada de Guardiola

Le club rhénan défie Manchester City mardi soir (20h45) au Parc St-Jacques en 8e de finale ...
Le FC Bâle veut croire à l’exploit face à l’armada de Guardiola

Le club rhénan défie Manchester City mardi soir (20h45) au Parc St-Jacques en 8e de finale aller de la Ligue des Champions

Fin novembre, le FC Bâle l'avait emporté face au Manchester United de José Mourinho. Fin novembre, le FC Bâle l'avait emporté face au Manchester United de José Mourinho.

Le FC Bâle renoue ce mardi avec le strass et les paillettes de la Ligue des Champions de football. Car des stars, il y en aura à foison ce soir sur la pelouse du Parc St-Jacques. L’attaquant argentin Sergio Agüero, le meneur belge Kevin De Bruyne ou encore le milieu espagnol David Silva. Les joueurs de Manchester City débarquent à Bâle avec le costume d’ultra-favoris pour ce 8e de finale aller.

 

« C’est une machine »

Après avoir notamment battu Manchester United en phase de poule, le FCB s’attaque à la classe au-dessus, au leader incontesté de Premier League. Les Citizen de l’entraîneur espagnol Pep Guardiola, c’est 23 victoires et 27 matches de championnat cette saison pour 79 buts marqués. Peut-être ce qui se fait de mieux actuellement dans le foot européen. « C’est une machine, une équipe qui a peu de points faibles et qui sait réagir à beaucoup de facteurs de l’adversaire. Une équipe qui ne stresse jamais, qui concède peu de buts, très agressive quand elle perd le ballon. Ils ont quand même 16 points d’avance sur Manchester United ! C’est l’une des meilleures équipes au monde, si ce n’est la meilleure actuellement », reconnaît l’entraîneur rhénan Raphaël Wicky.

Raphaël Wicky : « J'y crois ! »

City peine pourtant à s’affirmer ces dernières années sur la scène européenne malgré les centaines de millions dépensés par ses propriétaires émiratis. Mais jamais Manchester City n’a semblé aussi fort aux yeux de son capitaine Vincent Kompany. « Je crois que les choses ont changé maintenant. S’il y a bien une année, un moment, durant lequel le club est prêt à se sentir comme chez lui en Ligue des Champions, alors c’est maintenant », affirme le défenseur belge. C’est un secret de polichinelle, les Citizen sont des candidats très sérieux pour soulever la coupe aux grandes oreilles à la fin de la saison. Mais pas question pour Bâle de se présenter en victime idéale. Raphaël Wicky a d’ailleurs convaincu ses joueurs qu’ils pouvaient battre Manchester City. « Bien sûr, je leur ai dit. Et puis bien sûr je le crois ! On l’a prouvé en prenant 12 points sur la phase de groupe. On doit croire que l’on peut de nouveau vivre une soirée magique », distille l’ancien international suisse. Un exploit qui ne serait pas seulement sportif mais aussi historique sur une double confrontation. En effet dans son histoire, jamais le FC Bâle ne s’est hissé jusqu’en quart de finale de la Ligue des Champions. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus