Changement pour le football régional

La sacro-sainte règle des trois remplacements a du plomb dans l’aile. Dès la saison prochaine ...
Changement pour le football régional

 En juniors, cela fait longtemps que les changements sont illimités.

La sacro-sainte règle des trois remplacements a du plomb dans l’aile. Dès la saison prochaine, les clubs de 3e ligue de football passeront au régime du nombre illimité de changements de joueurs. Cette modification de règlement a été adoptée par le Conseil de l’Association suisse de football, le 23 avril dernier. Elle est déjà mise en pratique en 4e et en 5e ligue, de même que chez les juniors et ceci depuis longtemps.  

Chef technique de l’Association neuchâteloise de football, Daniel de Martini parle d’une évolution et non d’une révolution : « Cela permettra à l’entraîneur de faire jouer plus de monde. En 3e ligue, les joueurs pratiquent le football par plaisir avant tout et non pas pour faire du banc.  Les changements libres n’empêchent pas une équipe d’avoir des ambitions".

Responsable technique de l'Association Jura/Berne, Bertrand Choffat, n’est pas du tout du même avis. Il est totalement opposé à cette libéralisation : « La 3e ligue se compose justement de clubs ambitieux. Ce n’est pas l’école des fans où l’on met une note dix à tout le monde », assène-t-il en guise d’arguments.

En réalité, cette directive faisait déjà l’objet d’une expérience pilote depuis deux saisons au sein de l’Association fribourgeoise de football. Le scepticisme a cédé le pas à une approbation unanime : «selon un sondage, expérience faite donc, les clubs se montrent largement favorables à cette libération », précise Christophe Delley, le président de la commission technique fribourgeoise. /mne  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus