Les États-Unis balaient l'Espagne et font de nouveau peur

Les Etats-Unis, triples champions olympiques en titre, et leurs stars de NBA ont écarté sans ...
Les États-Unis balaient l'Espagne et font de nouveau peur

Les États-Unis balaient l'Espagne et font de nouveau peur

Photo: KEYSTONE/AP/Eric Gay

Les Etats-Unis, triples champions olympiques en titre, et leurs stars de NBA ont écarté sans ménagement l'Espagne (95-81) pour se qualifier pour les demi-finales des Jeux de Tokyo.

Comme en finale à Pékin en 2008, puis à Londres en 2012, la Roja a subi la loi des États-Unis. Et alors que ces derniers n'avaient pas montré un visage conquérant en phase de groupes, notamment marquée par une défaite inaugurale face à la France (83-76), laissant présager la possibilité d'un revers aussi prématuré que cuisant dans ce choc, il n'en a rien été.

En s'imposant avec la manière face aux champions du monde en titre espagnols, que beaucoup voyaient armés pour prendre une belle revanche et frapper un grand coup à Tokyo, les Américains ont rappelé à la concurrence prête à les défier qu'ils demeuraient les favoris de ce tournoi.

Dans le dernier carré, jeudi, ils retrouveront soit l'Australie, soit l'Argentine opposées en soirée dans la Super Arena, où une ovation leur a été réservée par pas mal de membres de délégations de tous pays, venus garnir les tribunes.

Rubio vainement magnifique

Justement pointée du doigt, en première semaine, pour sa propension à privilégier les 'match-ups' (un contre un), sans vraiment réciter un basket collectif, faute d'avoir pu mettre des automatismes en place, 'Team USA' a montré du mieux de ce côté-là. C'était, avec leur savoir-faire défensif à peaufiner, une des conditions sine qua non pour vaincre l'Espagne, mieux armée dans le secteur intérieur.

Le grand artisan de leur victoire s'est nommé, sans surprise, Kevin Durant, auteur de 29 points (4 passes, 2 interceptions) qui a livré un superbe duel de scoreurs à distance avec Ricky Rubio, formidable machine à marquer (38 pts, à 13/20) qui a longtemps tenu à flot l'Espagne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus