Florian Steinmann : « Union va venir à Massagno avec de la volonté »

Union Neuchâtel reprend la route de Massagno ce mardi soir pour jouer l’acte II des demi-finales ...
Florian Steinmann : « Union va venir à Massagno avec de la volonté »

Union Neuchâtel reprend la route de Massagno ce mardi soir pour jouer l’acte II des demi-finales de play-off de Swiss Basketball League. L’occasion de prendre des nouvelles de l’ancien Unioniste, aujourd’hui dans le club tessinois, Florian Steinmann

Florian Steinmann a disputé trois saisons avec le maillot neuchâtelois sur les épaules, entre 2014 et 2016. Il est désormais du côté de Massagno. (Photo : archives) Florian Steinmann a disputé trois saisons avec le maillot neuchâtelois sur les épaules, entre 2014 et 2016. Il est désormais du côté de Massagno. (Photo : archives)

Union Neuchâtel repart au combat au Tessin. Les hommes de Mitar Trivunovic vont affronter Massagno pour l’acte II des demi-finales des play-off de Swiss Basketball League ce mardi soir. Sur le parquet tessinois dès 19h30, ils retrouveront un certain Florian Steinmann. Le Genevois d’origine a joué à Union pendant trois saisons, entre 2014 et 2016. Il a ensuite filé du côté de Lugano, puis de Fribourg, avant de revenir à Lugano après une saison blanche en raison d’une blessure et du Covid. Et puis en fin de saison 2021, plus rien. Malgré un très bon exercice sous le maillot de Lugano, Florian Steinmann se retrouve sans club. Une situation difficile à comprendre pour lui. « C’est compliqué et je n’allais pas non plus jouer pour rien du tout puisque je suis professionnel », raconte le Genevois d’origine. 

« Ce n’est pas facile mentalement d’accepter et de se dire ‘c’est comme ça’ »

Florian Steinmann a ensuite retrouvé de l’embauche au BC Boncourt pendant une saison, avant que le club décide de retirer l’équipe de Swiss Basketball League. Le Genevois reprend donc la direction du Tessin, mais cette fois-ci à Massagno. Un nouveau changement de club et surtout de région. Des mouvements qui commencent gentiment à peser, alors que Florian Steinmann vient de fêter ses 33 ans. « J’aimerais bien trouver un peu de stabilité », reconnaît l’ancien joueur d’Union. Mais c’est le sport professionnel suisse et en particulier le basket qui veut ça : les longs contrats sont rares dans ce sport.

« Les moyens ne sont pas les mêmes non plus »

Un manque d’expérience compensé

La continuité face à l’expérience suisse : c’est ainsi que l’on pourrait résumer ce duel entre Union et Massagno. Florian Steinmann a quitté Neuchâtel en 2016, mais il a toujours gardé un œil sur le club de la Riveraine. « J’ai vécu deux années incroyables avec trois finales », se rappelle-t-il. Et au moment d’analyser l’évolution du club neuchâtelois, Florian Steinmann met en avant une certaine stabilité. « Cette année ils ont repris les mêmes Américains que l’année passée », illustre-t-il.

« Union joue toujours un grand rôle dans cette ligue »

Si l’équipe n’a pas beaucoup changé, ce qui peut manquer à Union Neuchâtel, ce sont des joueurs suisses expérimentés. Ce que Massagno peut se targuer d’avoir entre les frères Marko et Dusan Mladjan ou Florian Steinmann. Et selon l’ancien unioniste, ce manque d’expérience peut se ressentir en série de play-off. « En contrepartie Neuchâtel a des Américains qui se connaissent », relève Florian Steinmann qui concède que les matches face à Union ne sont pas faciles pour son équipe de Massagno.

« C’est une équipe qui se bat, qui a beaucoup de caractère »

Pour Florian Steinmann, Union Neuchâtel va venir à Massagno ce mardi soir « pour en prendre un » à l’extérieur. Les Tessinois sont donc avertis. À Mitar Trivunovic et ses joueurs de trouver la faille pour recoller dans cette série de demi-finales.

Cet acte II sera à vivre en direct sur RTN dès 19h15. /lgn


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus