Une saison au-delà des espérances pour Union

À l’heure du bilan, le président Andrea Siviero est très satisfait de son équipe qui s’est ...
Une saison au-delà des espérances pour Union

À l’heure du bilan, le président Andrea Siviero est très satisfait de son équipe qui s’est hissée de manière inattendue en finale des play-off. L’avenir du club se dessine toutefois encore en traitillé

Le moment fort de la saison d'Union restera la demi-finale contre Massagno. Le moment fort de la saison d'Union restera la demi-finale contre Massagno.

Les basketteurs d’Union Neuchâtel peuvent être fiers de leur saison, eux qui ont surpris bon nombre d’experts en accédant à la finale du championnat. La défaite 3-0 contre Fribourg Olympic a certes été brutale, mais elle n’enlève rien du mérite des hommes de Mitar Trivunovic qui ont notamment été brillants en demi-finale contre Massagno et ses stars. Ces belles performances ont mis en lumière le travail de qualité fourni par le club qui mise sur la formation. Le revers de la médaille, c’est que les meilleurs éléments sont d’ores et déjà sollicités par d’autres formations. Pas facile dans ce contexte d’être sûr de pouvoir compter sur le même effectif la saison prochaine, comme l’explique le président d’Union Neuchâtel, Andrea Siviero. 

La sévérité des revers dans les actes II et III de la finale contre Olympic illustre l’écart entre les deux clubs. Fribourg affiche un budget plus de deux fois supérieur à celui des Neuchâtelois et peut compter sur de véritables infrastructures professionnelles uniquement dédiées à la pratique du basket. Ce qu’Union n’a pas… et cela limite les possibilités de développement du club, souligne Andrea Siviero.

Outre les excellents résultats réalisés par cette jeune équipe, un autre aspect positif est à relever : l’engouement autour d’Union Neuchâtel a été grandissant ces dernières semaines. Même si les Fribourgeois étaient nombreux samedi, la salle était pleine comme un œuf lors de l’acte III, avec plus de 1'600 spectateurs qui ont assisté à ce match. Le public de La Riveraine, une fierté pour Andrea Siviero.

Place désormais aux vacances pour les joueurs, mais pas pour les dirigeants qui doivent plancher sur le prochain exercice. Andrea Siviero devrait poursuivre l’aventure à la tête du club neuchâtelois même si ce dernier l’admet… l’usure de la fonction se fait ressentir.

/jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus