Union Neuchâtel veut séduire le canton

Les basketteurs du Littoral vont reprendre le championnat de Swiss Basketball League avec une ...
Union Neuchâtel veut séduire le canton

Les basketteurs du Littoral vont reprendre le championnat de Swiss Basketball League avec une équipe très remaniée, de nouvelles couleurs et un nouveau joueur. L’objectif est de terminer parmi les quatre premiers

Le capitaine Isaiah Williams, le président Andrea Siviero et l'entraîneur Daniel Goethals ont présenté la nouvelle tunique d'Union Neuchâtel. Le capitaine Isaiah Williams, le président Andrea Siviero et l'entraîneur Daniel Goethals ont présenté la nouvelle tunique d'Union Neuchâtel.

De nouvelles couleurs pour un nouveau départ. Union Neuchâtel se lance dans la saison 2019/2020 de Swiss Basketball League avec des prétentions à la hauteur de ses moyens. Dans deux semaines, le club commencera le championnat à Lugano avec une équipe très jeune et remaniée. Cette année, le joueur le plus âgé a 29 ans. Jeudi en conférence de presse, le club a fait part de ses objectifs pour la saison à venir.

Viser le long terme

Du côté des dirigeants, on souhaite faire le pari du long terme et de la jeunesse. Le président Andrea Siviero reconnaît que les résultats des dernières saisons ont été insuffisants et il souhaite rebâtir une équipe compétitive sur cinq années, soit d'ici 2024.

Le club veut aussi être plus proche de l’identité de la ville et du canton. Exit le bleu sur le maillot, la nouvelle tunique sera aux couleurs de la Ville de Neuchâtel, soit jaune, rouge et noir. Celle-ci embarque aussi des éléments symboliques comme la Collégiale, l’écusson de l’aigle neuchâtelois ainsi que le drapeau cantonal.

La tuile

Mardi, la malchance s’est abattue sur le club avec la blessure de l’Autrichien Jozo Rados. Ce dernier s’est facturé la cheville à l’entraînement et sera indisponible pour de longs mois. Le club a toutefois déjà trouvé une solution de rechange. L’Américain James Padgett qui évoluait avec les Lions de Genève arrivera à la Riveraine dès samedi.

Les ambitions pour cette saison sont donc plutôt modestes. Derrière les deux locomotives que sont Fribourg et Genève, Union Neuchâtel souhaite tout de même faire sa place avec peut-être quelques surprises lors des différentes compétitions. /jha

Le maillot d'Union Neuchâtel reprend les symboles de la ville, comme la Collégiale. Le maillot d'Union Neuchâtel reprend les symboles de la ville, comme la Collégiale.

Jan Haesler était en direct vendredi dans la Matinale pour mettre en perspective ce nouvel élan d'Union Neuchâtel :

Réécoutez le direct :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus