Union a "laissé partir" Manu Schmitt

Union Neuchâtel n’a pas cherché à retenir son entraîneur. Réunis vendredi matin pour dresser ...
Union a "laissé partir" Manu Schmitt

Le club de basketball du Littoral fait la lumière sur le transfert de son entraîneur. Il en a aussi profité pour dresser un bilan mitigé de la saison du club

 Le départ de Manu Schmitt, sous contrat jusqu'en 2019, n'a rien rapporté au club.

Union Neuchâtel n’a pas cherché à retenir son entraîneur.

Réunis vendredi matin pour dresser le bilan de la saison, les dirigeants du club de basketball ont donné les raisons du départ de Manu Schmitt. Pourtant sous contrat jusqu’en 2019, le technicien français a bénéficié d’une clause libératoire.

En effet, si un club d’un championnat étranger relevé témoigne de l’intérêt pour un basketteur ou pour l’entraîneur d'un club, ce dernier est libre de s’en aller. Selon les dires du vice-président et directeur technique d’Union Patrick Cossettini : « Lorsque que l’on reçoit ce type de propositions, si on a de l’ambition, il est normal d’y donner suite. Sinon, on peut être très fier que Manu puisse partir en Pro A  française en venant de Neuchâtel ».

Malheureusement, le club n’en tirera aucun avantage financier. En effet, il n’y a pas de système d’indemnités de transfert dans le championnat suisse. Désormais, le club doit se trouver un nouvel entraîneur. Actuellement, trois techniciens – un Français et deux Serbes – sont en tractation avec Union. Le choix du nouvel homme fort sera divulgué à la fin du mois.

 

Un manque de leaders

Concernant le bilan de la saison, il est bien évidemment insuffisant quant aux ambitions affichées par le club. Par contre, « si on regarde les moyens, la saison est conforme », analyse le vice-président. Le staff d’Union Neuchâtel admet aussi des erreurs flagrantes comme les transferts de joueurs déjà blessés à l’intersaison qui ont miné le début de championnat du club. Deuxièmement, les dirigeants avancent aussi que le groupe « a manqué de hiérarchie », ce qui est fondamental dans une équipe. Il n’y a pas eu de véritable leadership à la fin de la saison.

Avec ce départ de Manu Schmitt pour la Pro A française dans le club de Hyeres-Toulon, l'équipe  doit aussi se reconstruire. Mais alors que certains le craignaient, le comité a annoncé qu'Union n'allait pas reculer face aux difficultés, mais au contraire viser plus haut pour la saison prochaine. Pour l’instant, Cédric Mafuta va rester au club^. En revanche, les étrangers Zoran Krstanovic et Juwann James devraient s'en aller. Le club est encore en tractation avec le reste des joueurs. Quant aux objectifs, ils restent les mêmes, à savoir remporter le championnat de Ligue nationale A.

 

Une équipe en 1re Ligue

Union Neuchâtel veut par ailleurs absolument tabler sur le futur du club avec le développement des jeunes joueurs suisses. Actuellement, la plupart de ces derniers ne bénéficient pas d’assez de temps de jeu en Ligue nationale A. C’est pourquoi le club va lancer une deuxième équipe M23 en 1re Ligue dès la saison prochaine. En outre, le développement d’un partenariat avec un club de la région est à bout touchant. Le but serait de former des joueurs et ensuite de pouvoir les garder plusieurs années au club. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus