Leclerc en pole pour enfin devenir prince de Monaco

Bientôt prophète sur son Rocher? Le Monégasque Charles Leclerc a décroché samedi la pole position ...
Leclerc en pole pour enfin devenir prince de Monaco

Leclerc en pole pour enfin devenir prince de Monaco

Photo: KEYSTONE/EPA/ANNA SZILAGYI

Bientôt prophète sur son Rocher? Le Monégasque Charles Leclerc a décroché samedi la pole position chez lui à Monaco, et partira en tête du Grand Prix de F1 dimanche, loin devant Max Verstappen.

Dans le faste des rues de la Principauté, l'enfant du pays s'élancera devant l'Australien Oscar Piastri (McLaren) avec la ferme intention de décrocher sur ses terres cette victoire qui se refuse à lui depuis ses débuts dans l'élite, en 2018. C'est la première fois cette saison - et la 3e fois de sa carrière en F1 à Monaco - que Leclerc réalise le meilleur temps des qualifications.

Jusqu'à présent cette année, seul le triple champion du monde Verstappen (Red Bull) y était parvenu. Le Néerlandais, qui visait une 9e pole consécutive record, ne sera finalement que 6e sur la grille dimanche. Il est notamment venu toucher les rails entourant le circuit en toute fin de séance, anéantissant ses espoirs de pole.

Des galères à domicile

Loin de s'emballer, Leclerc a cependant déjà prévenu: 'je sais par expérience que les qualifications ne font pas tout et l'objectif, c'est la victoire'. Et pour cause: à domicile, le Monégasque a toujours peiné à briller jusqu'à présent.

Il a systématiquement dû abandonner entre 2017 (quand il était encore en F2) et 2021, après des problèmes techniques ou des accrochages. L'an dernier, il a terminé à une décevante 6e place tandis qu'en 2022, alors qu'il partait en pole, il a échoué au pied du podium.

Troisième pilote de l'histoire à représenter Monaco en F1, Leclerc espère désormais imiter Louis Chiron, seul Monégasque à s'être imposé sur le Rocher. C'était en 1931, bien avant l'instauration du Championnat du monde.

Derrière Leclerc et Piastri, l'autre Ferrari, celle de l'Espagnol Carlos Sainz, s'élancera 3e. Le Britannique Lando Norris partira 4e au volant de la deuxième McLaren de la grille repeinte aux couleurs du drapeau brésilien, en hommage à la légende Ayrton Senna, mort il y a 30 ans sur le circuit d'Imola (Italie).

/ATS
 

Actualités suivantes