GP d'Arabie saoudite: Alonso finalement sur le podium

Les heures qui ont suivi l'arrivée du GP d'Arabie saoudite ont été confuses. Pénalisé et rétrogradé ...
GP d'Arabie saoudite: Alonso finalement sur le podium

GP d'Arabie saoudite: Alonso finalement sur le podium

Photo: KEYSTONE/EPA/STR

Les heures qui ont suivi l'arrivée du GP d'Arabie saoudite ont été confuses. Pénalisé et rétrogradé au quatrième rang de la course, Fernando Alonso a finalement récupéré sa place sur le podium.

La FIA a fait machine arrière plus de trois heures après la fin du Grand Prix marqué par le doublé des Red Bull, Sergio Pérez l'emportant devant Max Verstappen. Alonso (Aston Martin-Mercedes) avait rapidement été pénalisé de cinq secondes pour un mauvais positionnement sur la grille de départ.

Le vétéran espagnol (41 ans) avait ensuite profité de l'intervention de la voiture de sécurité pour rentrer aux stands et effectuer cette pénalité. Un cric avait alors touché sa voiture, provoquant une nouvelle sanction de dix secondes officialisée après la cérémonie protocolaire.

Appel couronné de succès

Aston Martin a fait appel de cette sanction et a finalement eu gain de cause en prouvant que plusieurs écuries n'avaient pas été pénalisées dans des cas similaires par le passé. Cela a obligé la FIA à revoir sa décision.

Ce retournement de situation a donc permis à Alonso de décrocher le 100e podium de sa carrière en F1, le deuxième en deux courses cette saison après sa troisième place à Bahreïn il y a deux semaines. Il totalise 30 points au classement des pilotes, à respectivement 13 et 14 longueurs de Pérez et Verstappen.

Bonne nouvelle

'Finalement je suis content du résultat ce soir et de notre deuxième podium. On a montré qu'on pouvait être la deuxième équipe la plus rapide et on a maintenu un bon rythme durant toute la course. J'ai commis une erreur sur la grille, mais on a tout donné pour rattraper le temps perdu. On ne savait pas trop où on se situerait avant le week-end donc c'est une bonne nouvelle en vue des prochaines courses', a-t-il dit.

/ATS
 

Actualités suivantes