Les supermarchés REWE rompent avec la fédération allemande

L'enseigne de supermarchés REWE, l'une des plus grandes d'Allemagne, a renoncé à son partenariat ...
Les supermarchés REWE rompent avec la fédération allemande

Les supermarchés REWE rompent avec la fédération allemande

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

L'enseigne de supermarchés REWE, l'une des plus grandes d'Allemagne, a renoncé à son partenariat avec la fédération allemande de football pour le Mondial 2022.

Elle dénonce mardi l'interdiction, par la FIFA, des brassards 'One love' contre les discriminations anti LGBT+ au Qatar.

'Après (...) la décision de la FIFA à propos des brassards +One Love+, REWE met fin à sa coopération avec la DFB (Fédération allemande de football ndlr)', a annoncé le groupe allemand dans un communiqué publié mardi.

L'entreprise avait déjà indiqué en octobre ne pas vouloir prolonger le contrat de 'partenaire alimentaire officiel' de la Fédération depuis 2008. Mais cette décision ne devait valoir qu'après le Mondial 2022.

Désormais, REWE affirme 'être obligé de se distancer clairement de la FIFA et de renoncer à ses droits de publicité, particulièrement dans le contexte du Mondial'.

Plusieurs équipes européennes- dont l'Allemagne et la Suisse - voulaient arborer, pendant les matches du Mondial 2022, un brassard coloré 'One Love' contre les discriminations anti LGBT+ au Qatar.

Elles ont finalement renoncé lundi, face à la menace de 'sanctions sportives' brandie par la Fifa, qui compte infliger un carton jaune aux joueurs portant ce signe.

Une 'position scandaleuse (...) absolument inacceptable', a commenté le PDG de REWE, Lionel Souque, cité dans un communiqué.

La décision de la FIFA a soulevé une vague de critiques en Allemagne.

'Nous sommes convaincus que le sport doit être ouvert à tous', a déclaré mardi le porte-parole du groupe d'habillement sportif Adidas, Oliver Brüggen, à l'agence spécialisée SID.

'Nous soutenons nos joueurs et nos équipes dans leur engagement', a-t-il ajouté.

Le footballeur allemand Michael Ballack s'est lui dit 'déçu' par cette décision, indiquant qu'il se serait attendu à 'plus de caractère' de la part de la fédération allemande.

La ministre allemande de l'Intérieur, Nancy Faeser, compte toujours assister en personne au premier match de l'Allemagne contre le Japon mercredi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus