La Nati doit se contenter de la médaille en chocolat

L’équipe de Suisse de football s’est inclinée 6-5 aux tirs aux buts face à l’Angleterre en ...
La Nati doit se contenter de la médaille en chocolat

L’équipe de Suisse de football s’est inclinée 6-5 aux tirs aux buts face à l’Angleterre en petite finale de la Ligue des nations dimanche au Portugal

La Suisse de Xherdan Shaqiri et Kevin Mbabu s'est accrochée face aux Anglais, mais les tirs au but n'ont pas tourné en sa faveur. (Photo: Twitter/UEFA Nations League) La Suisse de Xherdan Shaqiri et Kevin Mbabu s'est accrochée face aux Anglais, mais les tirs au but n'ont pas tourné en sa faveur. (Photo: Twitter/UEFA Nations League)

La Suisse n'est toujours pas une équipe qui peut gagner une séance de tirs au but. A Guimaraes comme à Cologne en 2006 et à Saint-Etienne en 2016, elle a failli dans cet exercice en s'inclinant cette fois 6-5 contre l'Angleterre dans le match pour la 3e place de la Ligue des nations de football. Les deux formations s’étaient quittées sur un score nul et vierge à l’issue des prolongations. Sixième frappeur suisse, Josip Drmic a été le seul à échouer dans la séance qui a scellé l'issue de cette petite finale. Le Schwytzois a vu son envoi détourné par Jordan Pickford. Le gardien d'Everton, qui avait transformé le cinquième penalty anglais, a été le héros de cette finale dont l'enjeu principal était une prime d'un millon d'euros.


Yann Sommer a retardé l’échéance

La Suisse quitte donc le Portugal sans cette manne et après un second match bien décevant. Quatre jours après avoir regardé le Portugal de Cristiano Ronaldo les yeux dans les yeux, elle n'a cette fois pas eu droit au chapitre face à l'Angleterre. Dépassée dans presque tous les compartiments du jeu, elle peut s'estimer heureuse d'avoir "survécu" jusqu'aux penalties, les "Three Lions" ayant auparavant trouvé les montants de Yann Sommer à 4 reprises. Le gardien de la Nati s’est également illustré en repoussant avec brio plusieurs tentatives adverses.

Les sorties sur blessure d'Edimilson Fernandes, de Xherdan Shaqiri et de Ricardo Rodriguez ne constituent en rien une excuse. La déception est surtout venue d'un état d'esprit défaillant face à un adversaire qui avait 24 heures de moins de récupération et deux prolongations de quinze minutes de plus dans les jambes... /ats-ygo


Actualisé le

 

Actualités suivantes