Remco Evenepoel sacré, les Suisses battus

Remco Evenepoel a fait parler sa classe à Wollongong, s'imposant en solitaire pour devenir ...
Remco Evenepoel sacré, les Suisses battus

Remco Evenepoel sacré, les Suisses battus

Photo: KEYSTONE/AP/Rick Rycroft

Remco Evenepoel a fait parler sa classe à Wollongong, s'imposant en solitaire pour devenir champion du monde de la course en ligne.

Les Suisses ont manqué le coche, le groupe de contre-attaquants de Mauro Schmid étant repris dans les derniers hectomètres. Christophe Laporte s'est paré d'argent et Michael Matthews de bronze.

Impressionnant vainqueur de la récente Vuelta, Remco Evenepoel offre à la Belgique son premier titre depuis le sacre de Philippe Gilbert. Le prodige de 22 ans efface ainsi la désillusion des championnats du monde 2021, dans lesquels la Belgique avait totalement manqué son affaire à domicile dans les Flandres.

Le médaillé de bronze du contre-la-montre de ces Mondiaux 2022 s'est échappé à 40 km de l'arrivée, en compagnie du Kazakhe Alexey Lutsenko qu'il a lâché avec 26 km à parcourir. Il s'est finalement imposé avec 2'21'' sur le premier peloton, réglé au sprint par le Français Christophe Laporte.

Schmid 17e

La déception doit être immense pour Mauro Schmid, parti en contre-attaque derrière Evenepoel et Lutsenko en compagnie de Pascal Eenkhoorn, Lorenzo Rota et Mattias Skjelmose. Le Zurichois de 22 ans semblait en effet avoir gardé suffisamment d'énergie pour décrocher une médaille.

Mais, à force de temporiser après avoir rattrapé Lutsenko, le groupe s'est fait 'avaler' in extremis par le peloton. Mauro Schmid s'est finalement classé 17e, juste devant Stefan Küng (20e). Silvan Dillier a quant à lui terminé 38e au sein d'un deuxième peloton, à 3'01'' du nouveau champion du monde.

Pellaud aux avant-postes

La Suisse avait pourtant maîtrisé jusque-là son sujet sur le plan tactique. Simon Pellaud avait ainsi animé à la perfection l'échappée du jour, qui comptait une quinzaine de coureurs et avait pu prendre plus de six minutes d'avance sur le premier peloton des favoris. Le Valaisan a rendu les armes juste avant que Remco Evenepoel ne dynamite la course.

/ATS
 

Actualités suivantes