Denver réduit l'écart

Denver n'est plus mené que 2-1 par les Lakers en finale de la Conférence Ouest de NBA. Sauvé ...
Denver réduit l'écart

Denver réduit l'écart

Photo: KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill

Denver n'est plus mené que 2-1 par les Lakers en finale de la Conférence Ouest de NBA.

Sauvé par le sang-froid du talentueux Jamal Murray en fin de match, les Nuggets ont résisté à l'impressionnante remontée de la franchise de Los Angeles pour s'imposer 114-106 mardi.

Agressifs comme ils se devaient de l'être, dos au mur après deux défaites dont la dernière difficile à avaler après un shoot au buzzer d'Anthony Davis, les Nuggets ont montré qu'ils avaient bien digéré cet épisode. Ils furent la meilleure équipe sur le parquet.

Mais cette domination, qui a culminé à 20 points en fin de troisième quart (91-71), s'est transformée en déconfiture en l'espace de six minutes. De pertes de balles - six consécutives - en paniers encaissés sur contre-attaques, l'écart a été réduit à trois unités (99-96) à 6'07'' du 'buzzer'.

Un miracle pour les Lakers, totalement sous l'eau pendant trois quart-temps. Ils ont pensé pouvoir piéger des Nuggets soudain déboussolés à leur propre jeu, celui des remontées fantastiques qui leur ont permis de se retrouver à ce stade des play-off aux dépens des Clippers.

Les Nuggets ont été sauvés par Murray (28 points, 12 passes décisives, 8 rebonds), auteur de deux paniers à longue distance et de quelques offrandes décisives dans le 'money time' qui sont venus éteindre l'incendie. Denver a aussi pu compter sur le gros apport de Jerami Grant (26 points), et sur Nikola Jokic qui a surtout pesé en première période (22 points, 10 rebonds).

De son côté, L.A. paye une trop grande passivité défensive notamment à l'intérieur (44 rebonds à 25 pour Denver) et de nombreuses pertes de balles (16), qui ont abouti à des paniers adverses en transition. LeBron James (30 points, 11 assists, 10 rebonds) a eu beau sortir le 26e triple double de sa carrière en play-off, cela n'a pas suffi à masquer les inconsistances de la plupart de ses coéquipiers.

Ainsi, si Anthony Davis a été prolifique en points (27), il n'a pas pesé au rebond (2) ni en défense, contrairement à Rajon Rondo (9 points, 8 passes décisives), encore formidable d'abnégation avec ses trois interceptions d'affilée qui ont relancé les Lakers. En vain. Denver a donc relancé ses actions avant l'Acte IV prévu jeudi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus