Prison avec sursis partiel pour les deux requérants d’asile

Vingt mois de peine privative de liberté dont la moitié avec sursis pendant 3 ans : c'est la ...
Prison avec sursis partiel pour les deux requérants d’asile

Hôtel de ville Neuchâtel, procès, justice Les deux hommes ont comparu mardi devant le Tribunal criminel, à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel.

Vingt mois de peine privative de liberté dont la moitié avec sursis pendant 3 ans : c'est la peine infligée par le Tribunal criminel de Neuchâtel aux deux requérants d'asile qui comparaissaient mardi devant la justice.

Les jeunes hommes, âgés de 18 et 19 ans, sont reconnus coupables de vol en bande et par métier, d'agression et de dommages à la propriété. Les faits s'étalent de septembre à novembre 2012 dans la région de Neuchâtel. Les deux requérants ont, entre autres, passé à tabac un homme après lui avoir dérobé son téléphone portable. Ils ont aussi volé un chariot de marchandises dans un kiosque au centre-ville.

Le Ministère public avait requis 28 mois de prison ferme. De leur côté, les avocates de la défense ont mis en avant le dénuement dans lequel leur client respectif se trouvait à cette époque pour justifier certaines infractions. Les jeunes adultes avaient été expulsés du centre de requérants d’asile de Perreux en octobre 2012 et l’aide sociale leur avait été coupée. La décision de leur expulsion a toutefois été cassée par le Département de l'économie en février.

La Cour a reconnu l'état de nécessité dans lequel les deux requérants se trouvaient dans son verdict. Elle n’a ainsi pas retenu contre eux le fait qu’ils avaient séjourné illégalement dans une caravane à Colombier pour ne pas dormir dehors en plein hiver. Elle a aussi tenu compte de la jeunesse des coupables et de leur bon comportement lors de leur détention préventive.  /aes-sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus