Vaud: paradoxe entraîné par le nouveau code de procédure pénale

L'introduction du nouveau code de procédure pénale entraîne un paradoxe dans le canton de Vaud: alors que la criminalité est en hausse, le nombre d'affaires soumises aux tribunaux a reculé de 30% en 2011. Mais la diminution pourrait n'être que provisoire.L'Ordre judiciaire vaudois (OJV) voit trois raisons à cette baisse: tout d'abord, les juges d'instruction ont liquidé beaucoup d'affaires à fin 2010, avant l'entrée en vigueur du nouveau code suisse. Ensuite, durant les trois premiers mois de 2011, les policiers et les procureurs ont essuyé les plâtres de la réforme, bouclant moins de cas. Enfin, le nouveau code complexifie et ralentit l'enquête pénale, qui devient plus longue. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus