Vaud: la justice ouvre une enquête après la bagarre entre écoliers

Le Tribunal des mineurs a ouvert une enquête pour rixe après l'affrontement qui a opposé lundi des écoliers de Pully et de Lausanne. Les huit élèves lausannois qui ont poursuivi leurs camarades jusque dans le collège pulliéran ont été interpellés. Le directeur a porté plainte pour violation de domicile.

Selon les premiers éléments de l'enquête, une dispute mineure sur les réseaux sociaux entre un collégien de Pully et un autre de Béthusy serait à l'origine de l'événement. Décidés à régler leur différend face à face, les deux protagonistes ont fait appel à des amis pour les accompagner, a indiqué mardi la police de Lausanne.

Une bonne trentaine de jeunes - apparemment 16 Lausannois et 19 de Pully âgés pour la plupart entre 14 et 16 ans - se sont retrouvés dans le quartier de Georgette, près du centre-ville. La situation a rapidement dégénéré. Après quelques coups, un méga spray au poivre et des objets "contondants" ont été utilisés.

Poursuivis jusque dans l'école

Les élèves pulliérans ont quitté les lieux poursuivis par huit Lausannois. Certains d'entre eux ont pénétré dans l'enceinte du collège Arnold Reymond à Pully et ont fait usage d'un spray au poivre contre les élèves qui croisaient leur chemin, a précisé la police.

Les huit jeunes ont été interpellés un peu plus loin dans un parc et conduits à l'Hôtel de police. La police - qui dispose des noms des 35 jeunes qui ont participé à la bagarre - est intervenue en nombre, avec 17 agents et inspecteurs.

Incommodés par le spray au poivre

Quatre ambulanciers, un médecin et deux soignants du poste médical avancé ont été engagés. Une quinzaine de personnes incommodées par des jets de spray au poivre ont été traitées sur place. Quatre autres jeunes ont été emmenés pour un contrôle à l'hôpital et un pour y recevoir deux points de suture. Tous ont pu quitter l'établissement dans la soirée de lundi.

Un méga spray au poivre et deux marteaux brise-vitre ont été saisis. L'enquête devra déterminer leur provenance. La présidente du tribunal des mineurs a ouvert une enquête pour rixe à l'encontre de tous les participants à la bagarre et pour agression envers les jeunes qui ont pénétré dans l'enceinte du collège pulliéran.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes