Vaud et Genève épinglés par le Comité européen contre la torture

Les personnes appréhendées par les forces de l'ordre sont en général traitées correctement en Suisse, sauf à Genève, constate une délégation du Conseil de l'Europe. Le canton du bout du lac connaît aussi des violences policières, comme Vaud, dans une moindre mesure. Les deux cantons relativisent ces allégations.Les dispositions du code de procédure pénale suisse, qui unifie depuis 2007 le droit dans toute la Confédération, sont "en grande partie respectées", relève le rapport de la délégation du Comité européen pour la prévention de la torture (CPT). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes