Vaud: des milliers de litres de moût vendus illégalement

Des milliers de litres de moût auraient été vendus illégalement sur la Côte vaudoise. Le chimiste cantonal Bernard Klein a déposé plainte en juin 2013 contre un couple de vignerons pour escroquerie et faux dans les titres.

"C'est une affaire tout à fait inhabituelle vu les volumes en cause", indique jeudi à l'ats Bernard Klein en confirmant les informations de plusieurs médias. Le couple de vignerons accusés est actif dans la région de Tartegnin.

Les vignerons sont soupçonnés d'avoir dépassé le quota de production qui est de 900 grammes par mètre carré. Au lieu de couper le raisin en trop lors de la vendange, ils l'ont vendu sous l'appellation AOC à un vigneron de Féchy.

Quelque 10'000 litres concernés

Pour 2012, la fraude porterait sur quelque 10'000 litres. L'escroquerie pourrait avoir commencé plus tôt et porter sur des quantités encore plus considérables, note Bernard Klein. C'est l'enquête qui devra l'établir, les premières auditions des parties sont attendues prochainement, ajoute-t-il.

Les prévenus affirment pour leur part qu'ils n'ont joué que le rôle d'intermédiaire en achetant du moût à d'autres viticulteurs et en le revendant au vigneron de Féchy pour ses assemblages. "Ils n'avaient pas de permis de marchand de vin", observe toutefois Bernard Klein.

Qualité mise en péril

Outre l'escroquerie découverte sur les documents par la Commission de contrôle du commerce des vins, la pratique frauduleuse pose un sérieux problème de qualité. "Si vous avez deux kilos de raisin au mètre carré au lieu de 900 grammes, vous diluez le raisin", souligne Bernard Klein.

L'affaire de la Côte survient après celle révélée récemment de l'encaveur valaisan Dominique Giroud. Depuis 2009, une procédure est ouverte contre lui pour escroquerie, falsification de marchandises et faux dans les titres. Il est accusé d'avoir utilisé illicitement l'appellation Saint-Saphorin pour écouler du fendant.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes