Vaud augmente son aide aux handicapés en institution

Le Grand Conseil vaudois a décidé mardi en premier débat d'augmenter son aide aux personnes handicapées vivant en institution. Vaud accordait jusqu'ici des montants inférieurs à ceux octroyés dans d'autres cantons. Il fait également un geste en faveur des résidents en EMS.

Cette décision "permet à notre canton de réparer une forme d'injustice", a expliqué en plénum le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. "Cette prestation avait été gelée pendant une vingtaine d'années sans motif pertinent", a-t-il reconnu.

Une motion de la députée Catherine Roulet (Verts) a mis le doigt sur le problème. Elle avait constaté que la somme de 240 francs par mois accordée pour les dépenses personnelles - café, coiffure, téléphone portable, habits et loisirs - des handicapés en institution n'avait pas été relevée depuis longtemps.

Ce devrait être chose faite en deux étapes, d'ici 2016 où ce montant atteindra les 400 francs. Les députés ont accepté le principe de cette hausse à l'unanimité moins une abstention.

Financement à discuter

Le financement, et surtout l'impact sur les communes, a fait l'objet de négociations serrées: la revalorisation équivaut à quelque 3,7 millions supplémentaires qui alourdissent encore la facture sociale actuellement réglée moitié-moitié par les communes et le canton.

Un compromis a été trouvé: l'Etat prendra en charge dès 2015 les deux tiers de ces coûts supplémentaires. Dès 2016, la question ne se posera plus, car la facture sociale en son entier sera payée pour deux tiers par l'Etat, et pour un tiers par les communes.

Geste pour les EMS

Le Grand Conseil a également décidé de faire un geste pour les résidents en EMS en augmentant de 240 francs à 275 francs le montant mensuel alloué pour leurs dépenses personnelles. Vaud devrait ainsi s'aligner sur les pratiques des cantons voisins. Un deuxième débat est prévu.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes