Une commission du National a suspendu ses discussions sur le Gripen

Le sort de Gripen reste ouvert. La commission de la politique de sécurité du National a posé de nouvelles conditions avant de trancher le sort de l'avion de combat suédois. Et le plénum ne traitera pas du dossier avant la session d'automne.Par 20 voix contre 3, la commission a suspendu ses travaux. Par 12 voix contre 12, celle de sa présidente Chantal Galladé (PS/ZH) faisant pencher la balance, elle a décidé de ne les reprendre qu'en août, ce qui rend impossible une décision en juin au National, comme prévu initialement. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes