Une caisse maladie publique ne semble pas convaincre (sondage SSR)

Six semaines avant la votation, la caisse maladie publique ne semble pas convaincre les Suisses: 51% d'entre eux la rejetteraient, selon le premier sondage de la SSR. La proposition de baisser la TVA dans la restauration ne tente pas davantage les Helvètes, même si l'incertitude est plus grande.

La caisse unique, soumise au vote populaire le 28 septembre, récolte 40% des intentions de vote. Près de 9% des sondés ne se sont pas encore fait une opinion.

Ils seraient un peu plus nombreux à glisser un oui dans l'urne, 41%, pour faire baisser la TVA dans la restauration. La proposition, lancée par Gastrosuisse, récolte 34% de non. Reste qu'un quart des Helvètes (25%) ne savent pas encore ce qu'ils vont voter.

Avis davantage formés sur la caisse unique

Les avis sont davantage formés sur la question de la caisse unique. Et gfs.bern rappelle que plus la date de la votation approche, plus le non a tendance à se renforcer. Mais les surprises restent possibles, selon l'évolution de la campagne.

Près de 45% des votants ont l'intention de se rendre aux urnes pour voter sur l'initiative "Pour une caisse publique d'assurance-maladie". La mobilisation est plus forte à gauche et chez les Romands, suivis des Alémaniques et des Tessinois. A ce stade, près de 68% d'électeurs, affiliés au PS, prévoient de se prononcer contre 46% de sympathisants UDC.

De son côté, la baisse de la TVA dans la restauration mobilise davantage les Verts et l'UDC, et beaucoup moins les électeurs du PS. La Suisse alémanique semble davantage prête à glisser un oui dans l'urne tandis que les Romands sont encore largement indécis (43%).

Pour la caisse unique, le montant de la prime payée chaque mois joue un rôle dans le choix du vote. Plus elle est élevée, plus la personne concernée aurait tendance à opter pour un changement de système, poursuit gfs.

La caisse unique polarise les votes

Ce vote polarise à gauche et à droite tandis que le PDC est divisé. Le "röstigraben" ne manque pas non plus ce rendez-vous: les Romands et les Tessinois préfèrent la caisse unique, à l'inverse des Alémaniques.

L'initiative populaire "Pour une caisse publique d'assurance maladie" prévoit de retirer l'assurance de base aux 61 caisses privées pour la confier à une seule institution de droit public, composée d'agences cantonales. Une prime de base unique serait fixée pour chaque canton.

La seconde initiative, soumise aux urnes le 28 septembre, demande que les prestations des restaurants, actuellement frappées par une TVA de 8%, soient soumises à la même taxation que les livraisons des denrées alimentaires (2,5%), dont profitent les plats à l'emporter. Résultat: un trou de 750 millions de francs dans les caisses de la Confédération.

L'institut de recherche gfs.bern a interrogé 1207 personnes dans toute la Suisse entre le 11 et le 16 août pour le compte de SSR/SRG. La marge d'erreur se situe à +/- 2,9%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes