Un conducteur ivre tue un agent de sécurité sur un chantier de l'A1

Un agent de sécurité de 41 ans a été mortellement blessé par une voiture sur un chantier autoroutier, peu après Chavornay (VD), dans la nuit de mardi à mercredi. Le conducteur, un Français qui roulait à une vitesse inadaptée à l'approche de la zone des travaux, était sous l'influence de l'alcool. Le procureur va demander sa mise en détention provisoire.

Vers minuit, peu après la jonction de Chavornay de l'A1, en direction d'Yverdon-les-Bains, l'automobiliste a perdu la maîtrise de sa voiture. Il a heurté un agent de sécurité qui réglait l'accès des poids lourds sur la chaussée fermée à la circulation, a indiqué la police cantonale mercredi dans un communiqué.

A cet endroit, le trafic de la chaussée direction Yverdon est dirigé sur la chaussée Jura, en bidirectionnel, avec une limitation de la vitesse à 100, 80 puis 60 km/h. L'agent de sécurité domicilié dans le canton de Vaud est décédé sur place.

Taux de 1,6 pour mille d'alcool

Le conducteur de la voiture a poursuivi sa route sur plusieurs centaines de mètres. Il s'est arrêté dans la zone des travaux où il a été interpellé par les gendarmes.

Ce Français de 34 ans, domicilié dans le département du Doubs, a subi un test de l'haleine effectué au moyen de l'éthylomètre. Celui-ci a révélé une alcoolémie de 1,6 o/oo.

L'autoroute a été fermée à la jonction de Chavornay pour les besoins du constat. La circulation a été rétablie à 06h00. Une enquête a été ouverte.

Sécurité renforcée

Les travaux vont reprendre mercredi soir sur l'autoroute avec une sécurité renforcée: pour protéger l'agent de sécurité, "une glissière sur bloc-béton sera installée hors de la chaussée", a expliqué à l'ats Philippe Jaton, porte-parole de la police vaudoise. La mesure, qui va "au-delà des normes de protection habituelles", a été décidée par la Direction générale de la mobilité et des routes.

L'accident survient alors que les autorités vaudoises ont lancé, début juin, une nouvelle campagne de sensibilisation destinée aux usagers de la route. A cette occasion, la conseillère d'Etat Nuria Gorrite avait rappelé les dangers de cette "profession à risque". Rien que dans le canton de Vaud, deux accidents graves sont survenus l'an dernier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes