Un Suisse parmi les cinq employés de MSF retenus en Syrie

Un des cinq membres du personnel de Médecins sans frontières (MSF) "emmenés" par un groupe dans le Nord de la Syrie jeudi soir pour être interrogés est suisse, selon différentes sources. Le siège suisse de MSF confirme samedi cette information.

"Une personne d'origine suisse se trouve parmi les employés retenus", confirme Laurent Sauveur, directeur de la communication de MSF suisse interrogé samedi par l'ats. Il ne souhaite cependant pas préciser les nationalités des autres membres retenus. Selon une porte-parole suédoise de l'ONG citée par l'agence de presse AP et l'agence Belga notamment, ils seraient suédois, danois, belge et péruvien .

"Nous sommes en contact avec tous les acteurs concernés sur le terrain ainsi qu'avec les familles de nos équipes. Tout est mis en oeuvre pour rétablir le contact avec nos collègues", ajoute Laurent Sauveur. Pour leur sécurité, MSF ne donnera pas plus d'informations à ce stade.

Présence importante

MSF travaille dans six hôpitaux et quatre centres de santé au nord de la Syrie, largement occupé par les rebelles, mais où les forces loyales à Bachar al-Assad contrôlent certaines poches.

A partir des pays voisins, MSF soutient également en médicaments, matériel médical et supports techniques 27 hôpitaux et 56 postes de santé au travers de la Syrie. En outre, MSF fournit des soins médicaux aux Syriens réfugiés au Liban, en Irak, en Jordanie et en Turquie.

En septembre 2013, un chirurgien syrien travaillant pour MSF avait été tué dans le nord de la Syrie, et plusieurs humanitaires travaillant dans des zones rebelles ont été enlevés ou mis en détention.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus