Ueli Maurer dénonce une attaque contre le modèle à succès suisse

Le président de la Confédération Ueli Maurer a fermement appelé les délégués de l'UDC réunis samedi à Genève à rejeter l'initiative du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) et celle de la Jeunesse socialiste. Ces deux textes constituent une attaque contre le modèle à succès suisse, a-t-il affirmé.

Le service volontaire ne garantit pas à l'Etat d'avoir assez de personnes pour assurer la sécurité, a déclaré Ueli Maurer. "C'est à nous de décider de la taille de l'armée", selon M.Maurer.

Il a relevé qu'elle est passée de 800'000 à 100'000 hommes. Ce n'est plus une armée de masse", a indiqué M.Maurer. Et si l'obligation de servir disparaissait combien d'hommes seraient encore disposés à servir, s'est-il demandé.

Les deux initiatives soumises en votation prochainement menacent le principe d'un Etat libéral, a relevé M.Maurer. "En tant que citoyens, nous voulons endosser nos responsabilités", a t-il lancé en appelant à refuser fermement l'initiative du GSsA et celle de la Jeunesse socialiste.

Très remonté contre la politique européenne menée par le Conseil fédéral, le président de l'UDC Toni Brunner a appelé ses troupes à la résistance. Il veut soumettre au peuple la question de l'entrée insidieuse de la Suisse dans l'Union européenne.

Toni Brunner a fait le parallèle avec la lutte menée en 1992 lors de la votation pour l'entrée de la Suisse dans l'EEE. "Si nous nous n'agissons pas maintenant, il sera trop tard", a relevé Toni Brunner.

Il a tiré à boulets rouges sur le projet de mandat de négociation avec l'Union européenne "Le Conseil fédéral est allé très loin cette semaine", a affirmé M.Brunner, pour lequel il est inacceptable de laisser des fonctionnaires et des juges étrangers mettre à mal la souveraineté suisse.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes