Suite à des incidents, 23 détenus sanctionnés à Champ-Dollon

La prison genevoise de Champ-Dollon a été le théâtre de plusieurs incidents entre dimanche et mardi. Vingt-trois détenus d'origine africaine et albanaise ont été sanctionnés.

Le fait est peu courant, a indiqué jeudi à l'ats Emmanuelle Lo Verso, chargée de communication du Département de la sécurité et de l'économie (DSE). Elle confirmait une information publiée précédemment dans la "Tribune de Genève".

Une première altercation impliquant une dizaine de personnes a éclaté dimanche. Quatre protagonistes d'ethnies différentes ont été punis.

Lundi, une bagarre très violente s'est produite dans la continuité des événements de la veille, alors qu'une centaine de détenus sortaient à la promenade. Un homme qui n'avait rien à voir dans l'histoire a notamment été projeté contre un mur.

Cellule forte

Sept personnes ont été placées en cellule forte. Trois d'entre elles seront soumises à un régime de sécurité renforcée qui entraîne la suppression des activités communes.

Enfin mardi, douze détenus albanais ont refusé de réintégrer leur promenade, suite aux mesures prises la veille à l'encontre de leurs compatriotes. Ils ont été privés de visites pendant deux semaines.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes