Sondage SSR: l'initiative d'Ecopop rejetée par 56% des votants

Si les citoyens s'étaient rendus aux urnes à la mi-novembre, l'initiative d'Ecopop aurait été refusée par 56% des votants. Le "oui" a toutefois gagné du terrain en un mois, montre le deuxième sondage SSR publié mercredi. L'initiative sur l'abolition des forfaits fiscaux perd par contre des soutiens, tout comme celle sur l'or.

Selon le sondage réalisé par l'institut gfs.bern sur mandat de la SSR, 56% des personnes interrogées auraient refusé le texte de l'association Ecologie et population (Ecopop), alors que 39% auraient glissé un oui dans l'urne. La formation de l'opinion est déjà forte, mais pas définitive, souligne l'institut.

Par rapport au précédent sondage de la mi-octobre, le oui est passé de 35 à 39% d'opinions favorables. Le camp du non est lui passé de 58% à 56%. Il reste toujours 5% d'indécis.

S'attendre à un ralentissement de la progression du "oui", comme cela arrive souvent pour d'autres initiatives populaires dans les dernières semaines de la campagne, est pour l'instant "incertain", estime encore l'institut de sondage.

Tessin favorable

Les personnes qui ne sont affiliées à aucune formation politique soutiennent le texte d'Ecopop à 53%. C'est dans ce groupe également que le nombre d'indécis est le plus élevé, avec 7%.

Comme en octobre, la base de l'UDC est favorable au texte d'Ecopop, à 63%, malgré le non de la direction du parti. Seize sections cantonales de l'UDC se sont entre-temps prononcées en faveur de l'initiative. Les électeurs des autres partis (PS, Verts, PDC et PLR) se prononcent largement contre le texte (entre 71 et 77%).

Le sondage révèle par ailleurs des différences entre les régions linguistiques. Le Tessin devrait accepter l'initiative, selon gfs.bern, avec 56% des voix. Seuls 33% des personnes interrogées prévoient de voter non. La Suisse romande devrait par contre la rejeter par 61% des voix, et la Suisse alémanique par 56%.

Forfaits fiscaux: oui en recul

De son côté, l'initiative de La Gauche "Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires" ne recueille plus que 42% d'avis favorables, contre encore 48% lors du précédent sondage. Le camp du "non" a lui fortement progressé, passant de 36% à 46% en un mois, selon gfs.bern.

Il reste encore 12% d'indécis, contre 16% en octobre. Mais la vague de refus risque de grossir encore, car les indécis ont tendance à rejoindre l'opposition au fur-et-à-mesure qu'approchent les votations, souligne l'institut de sondage.

Vers un rejet du texte sur l'or

Quant à l'initiative "Sauvez l'or de la Suisse", le non est en tête avec 47% (+8 points) des votants contre 38% de oui. Les partisans de ce texte ont reculé de six points en un mois. Mais il y a toujours 15% de citoyens qui n'ont pas encore fait leur choix.

Les résultats du sondage gfs.bern pour la SSR ont été publiés en fin de journée, séparément des deux autres objets soumis au vote le 30 novembre, pour éviter des fuites qui pourraient influer sur le marché des métaux précieux.

Selon gfs, 52% des personnes interrogées ont annoncé vouloir voter. C'est un peu plus que la moyenne. Le fort intérêt des médias pour l'initiative d'Ecopop joue un rôle, selon l'institut.

Le sondage a été réalisé entre le 7 et le 15 novembre dernier auprès de 1412 personnes de toutes les régions linguistiques de Suisse. La marge d'erreur se situe à +/- 2,7%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes