Romands moins friands du bio que les autres consommateurs suisses

Les Romands sont moins nombreux à consommer bio que les Alémaniques ou les Tessinois. Le centre de recherche Agroscope arrive a cette conclusion après avoir évalué l'enquête fédérale sur le budget des ménages. 62% des ménages romands ont acheté des produits bio en 2011, contre plus de 70% dans le reste de la Suisse.

Globalement, la consommation bio est néanmoins en hausse dans toutes les régions, spécialement en Suisse romande. En 2006, seuls 54% des ménages francophones achetaient des produits bio, explique Franziska Götze, co-responsable de l'étude. Ils étaient 69% en Suisse alémanique et 60% au Tessin.

"Nous supposons que les différences culturelles en lien avec la conscience écologique ou le bien-être des animaux jouent un rôle dans la demande de produits bio", selon Mme Götze. Mais cela est impossible à vérifier, car ces caractéristiques ne sont pas relevées dans le sondage fédéral.

L'étude montre en outre que les familles avec enfants achètent plus rarement du bio. "Cette constatation va à l'encontre des données publiées jusqu'ici dans d'autres pays", constatent les responsables de l'étude.

Par ailleurs, les femmes sont de plus grandes consommatrices de produits bio que les hommes. Sans surprise, les ménages aisés sont davantage adeptes du bio que ceux aux revenus plus modestes.

Fruits et légumes en tête

De manière générale, le panier des consommateurs contient davantage de produits bio. Alors qu'en 2006, 6,5% des dépenses alimentaires étaient consacrées au bio, ce pourcentage a grimpé à 8% en 2011.

La part de marché des légumes bio est passée de 9 à 14% et celles des fruits de 9 à 11%. La viande, les sauces ou les épices bio n'ont pratiquement pas progressé et restent à 5% de part de marché. Les pâtisseries et autres sucreries ne dépassent pas les 3%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes