Renvois d'étrangers: le Conseil fédéral n'a pas voulu trancher

Le Conseil fédéral n'a pas voulu trancher à propos de l'application de l'initiative sur le renvoi des étrangers criminels. Face à la pression de l'UDC, il a mis mercredi en consultation deux variantes, renonçant finalement à chercher une troisième voieLa première variante a les faveurs du gouvernement. Elle prévoit en principe une expulsion automatique de l'étranger qui a commis des délits sanctionnés par une peine de plus de six mois. Il peut s'agir d'un délit sexuel grave ou un acte de violence ou d'autres crimes contre le patrimoine. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus