Remise du référendum en faveur des élèves francophones de Nidau

Les élèves francophones de Nidau (BE) doivent pouvoir continuer à suivre l'école en français à Bienne. Le référendum "Touche pas à mes Welsches à Nidau" a été remis mardi à la chancellerie de la ville, signé par 650 personnes, a indiqué Jean-Pierre Dutoit, membre du Parti radical romand (PRR) à l'origine de la récolte de signatures.

Seuls 200 paraphes suffisaient pour que les citoyens puissent se prononcer sur le sujet. Les signataires s'opposent à la décision du parlement de Nidau de supprimer la possibilité offerte aux enfants de fréquenter gratuitement les cours en français dans les écoles de Bienne, la commune voisine. La ville invoque un argument financier.

Le nouveau règlement permettrait d'économiser 150'000 francs par année. "La ville veut épargner au mauvais endroit", soutient Jean-Pierre Dutoit. Ce n'est pas avec cette épargne qu'on compensera les trois millions de francs de déficit annuel de la commune, poursuit-il.

Entre 10 et 12 élèves concernés par an

Nidau est officiellement une commune germanophone, mais environ 20% des habitants sont francophones. Selon M. Dutoit, dix à douze enfants par an seront concernés par les mesures d'économie. Actuellement, 86 élèves francophones de Nidau sont inscrits dans des écoles de Bienne.

Les deux communautés ont toujours cohabité sans accroc à Nidau, selon le radical. Il espère que la commune prendra les mesures adéquates en faveur de la minorité francophone. L'étape suivante consistera à valider les signatures et à organiser la votation.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus