Réinsertion: les bénéficiaires de l'AI ne sont pas mieux aidés

La Confédération présente un bilan mitigé de la dernière révision de l'AI: la révision 6a, qui devait permettre à un plus grand nombre de bénéficiaires de l'AI de se réinsérer dans la vie professionnelle, n'a pas atteint ses objectifs chiffrés.

Les révisions précédentes, la 4e et la 5e, ont toutefois permis de faire baisser le nombre total de rentes plus vite que prévu.

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a présenté un bilan intermédiaire de la dernière révision de l'AI. Grâce à la 6a, entrée en vigueur en 2012 et qui vise principalement la réadaptation professionnelle, 12'500 rentes en cours de l'AI devraient tomber d'ici 2019, selon les chiffres calculés en 2009.

Mais les résultats sont pour l'instant mitigés: d'après les estimations, 4364 rentes auraient dû tomber entre 2012 et 2013. Dans les faits, ce ne sont que 2776 rentes qui ont été supprimées.

Rentiers pas moins nombreux

Les efforts déployés en vue de réinsérer les bénéficiaires de l'AI n'ont en effet pas fait baisser l'effectif des rentiers, écrit l'OFAS dans un communiqué. Et d'admettre que les modifications apportées par la révision 6a, comme les mesures de réadaptation professionnelle, ne contribuent que dans une faible mesure à la baisse du nombre de rentes.

Par rapport à la situation précédant la révision, une centaine de personnes en plus ont bénéficié de ces mesures de réadaptation professionnelle. Selon l'OFAS, cela représente une augmentation d'environ 20% par rapport à 2011. Le but affiché: d'ici 2018, environ 17'000 personnes devraient être de retour dans la vie active.

Moins de rentes

Malgré l'effet limité de la dernière révision, le nombre total de rentes a cependant diminué, poursuit l'OFAS. Selon le bilan, la baisse cumulée entre 2008 et 2013 se chiffre à 12'231 rentes. Une telle réduction était attendue pour 2016, selon les estimations faites en 2009.

La raison: au moment de l'élaboration de la révision 6a, l'Office s'est montré bien trop pessimiste par rapport à l'effet des 4e et 5e révisions. De même, le nombre de nouveaux rentiers a également baissé de façon plus marquée qu'attendue. En 2013, 13'000 nouvelles rentes ont été accordées, soit 15% de moins que les estimations (15'500).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes